Contenu principal

Message d'alerte

Un membre du coprs medical procedant a une vaccinationLe 15 février dernier, la FNAIR écrivait à la ministre de la Santé un courrier pour l’alerter de l’actuelle pénurie de vaccins contre l’hépatite B (v.article). Une inquiétude auquel a répondu le Haut Conseil de la santé publique (HSCP) dans un avis déterminant « les populations prioritaires pour la vaccination contre l’hépatite B ». Une annonce qui ne semble satisfaire que partiellement la FNAIR qui reste très prudente sur la réelle application de cette annonce.

Intervention d Antoine Perrin lors d un forum sur l ethiqueLe Président de la FEHAP, Antoine DUBOUT a annoncé à l’occasion de son Conseil d’administration hier, 28 février 2017, au siège de la fédération sa décision de recruter Antoine PERRIN en qualité de Directeur général. Antoine PERRIN, prendra ses fonctions début mai 2017 et succédera à Yves Jean DUPUIS qui a souhaité pouvoir partir à la retraite le 1er mai. Un homme d’une « une grande expérience des rouages de notre système de protection sociale, dans les secteurs sanitaire, médico-social et social », souligne Antoine DUBOUT.

Le sequencage complet de l exome illustrationAvec plus de 3 millions de personnes sont touchées par ces pathologies dites rares, en France et 1 malade sur 2 est un enfant, des maladies dont le nombre dépasse les 8000 à travers le monde. 80 % de ces maladies d’origine génétique et résultent d’une mutation (ou modification) d’un seul gène majeur ou d’une combinaison de mutations génétiques. Des diagnostics qui s’avèrent souvent longue et difficile pour le patient et sa famille pour lequel environ un malade sur trois reste sans diagnostic. 

Une infirmiere au sein d un etablissement medicale preparant une seringue afin de realise un vaccinLa Fédération nationale d’aide aux insuffisants rénaux (FNAIR) à annoncé avoir envoyé ce jour une lettre à la ministre de la Santé a la suite du risque imminent, selon ces représentants régionaux, de rupture d’approvisionnement en vaccins contre l’hépatite B pour adultes. Une situation selon la Fédération a « une situation inédite et particulièrement dommageable pour les patients dialysés, en attente d’une greffe ou greffée », notamment dans les hôpitaux et pharmacies.

Un jeune garcon sur la multi plate forme AppidysAvec 8 à 10 % d’enfants touchés par la Dyslexie dont près de trois quarts sont des garçons, une maladie, notamment du à mauvaise connexion entre deux parties du cerveau, et ne touche en rien a l’intelligence, mais qui reste néanmoins très handicapante et être parfois même d’un sentiment d’exclusion. Si ont ne peut guérir de la Dyslexie, les nouvelles technologies au travers de logiciel parfois inventé par des parents peuvent venir « au secours » de ces enfants, et soutenir leurs rééducations du langage et de l’écriture et leurs inclusions. Des logiciels comme Ordyslexie ont été lancés et disponible par téléchargement ou encore Appidys qui va sortir à la fin février.

Vue extérieur du service des urgences du CHU de Purpan de ToulouseAprès la polémique lancée par François FILLION lors des primaires de la droite et du centre et sa proposition, depuis retirée de son programme, de supprimé le remboursé de certains traitements. Le Collectif interassociatif pour la Santé (CISS) exprime son incompréhension sur la vision sur la politique de santé voulue par les candidats. Dans le genre « j’y vais, je n’y vais pas », le dossier des « dépassements d’honoraire à l’hôpital fait figure de référence » souligne-t-il dans un communiqué. Autant « de commentaires catastrophistes, d’hésitations et de rétropédalage sur un dossier aussi problématique pourraient prêter à sourire s’il ne s’agissait pas de compromettre l’égalité d’accès aux soins », précise-t-il.

Operation de saisie informatique de feuilles de soins dans une Caisse primaire d assurance maladieMise en œuvre officiellement dans quatre mois en avril 2017, le lancement du Système national des données de santé (SNDS), créé par la loi Santé du 26 janvier 2016 et précisé dans un décret publié le 29 décembre 2016 n°2016-1871, publié en toute discrétion, reste la source de beaucoup de méfiance et d’inquiétude. Les députés ont d’ailleurs pour cela auditionné le 10 janvier, Kamel GADOUCHE, directeur du Centre d’accès sécurisé aux données.