Contenu principal

Message d'alerte

Un joueur du Stade de Reims portant le maillot et la mascotte de l associationQui d’entre n’a jamais eu un problème de cœur ? Probablement très peu, et pourtant nous avons tous a coté de nous ou dans le monde un être aimé que nous voulons garder ! A l’occasion de la Saint-Valentin la station au Cœur des Trois Vallées, organise ce dimanche l’opération "#Meribelove" au profit de l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque. La station se métamorphose en cité de l’amour et distribuera 2000 roses rouges au profit de l’association Mécénat chirurgie cardiaque. Opération séduction aussi du coté du foot a Reims lors du match ce samedi 13 février ! 

Remise medailles en presence de la prefete du Maine et Loire Beatrice ABOLLIVIERLe 21 janvier 2016, en présence d’élus et des pouvoirs locaux, la Fondation AMIPI-Bernard VENDRE célèbre son cinquantenaire dans son usine de Beaucouzé et va remettre à cette occasion, les Médailles de l’Insertion à 3 opérateurs qui ont trouvé un CDI entre 2014 et 2015, grâce aux apprentissages dispensés par la Fondation. Renault, qui a confié depuis 2012 au site de Beaucouzé la fabrication de câblage du Renault Traffic et fournit ainsi de l'activité pour une quarantaine de postes est partie prenante de ces insertions. Les entreprises Leroy Merlin, Brossier-Saderne et Castel, qui ont embauché ces opérateurs, sont également impliquées dans cette réussite.

Les signataires de la Convention entre la MDPH et l academie des YvelinesSerge CLÉMENTS, Directeur académique des services de l'Éducation nationale des Yvelines et Marie-Hélène AUBERT, Vice-Présidente du Conseil départemental des Yvelines et déléguée à l'autonomie ont signé le renouvellement de la convention au collège Flora-Tristan de Carrières-sous-Poissy ce 27 janvier. Établie pour la première fois en 2006, cette convention départementale entre l'MDPH et la Direction académique des services de l'éducation nationale des Yvelines est conclue pour une durée de trois ans

Prime d activite le simulateur pour l_AAH en ligne sur le site de Caf.frMise en ligne depuis le 26 janvier, ce nouveau simulateur permet aux bénéficiaires de du complément de l'allocation adulte handicapé (AAH) qui exerce une activité professionnelle vont enfin pouvoir connaître le montant de leur prime d'activité. La version mise en ligne en décembre 2015 n'avait pas prit en compte le  ignorait l'analyse réservée à cette allocation, attention l'autre étant toujours en ligne veuillez vous y rendre en cliquant sur lien.

IME YEPI_KAZ_situe_dans_la_banlieue_de_Cayenne_qui_vient_d_etre_inaugure_et_qui_pourra_acceuillir_70_enfants_polyhandicapesSitué à moins de dix minutes du centre de Cayenne, à Rémire-Montjoly en Guyane française le premier institut médico-éducatif (IME) avec internat pour enfants polyhandicapés a été inauguré samedi. Un ruban coupé par le président de la fédération nationale des associations pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) Jean-Louis GARCIA et le vice-président de la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) et de la Présidente de l'APAJH Guyane au niveau locale Georgina JUDICK-PIED.

La nouvelles residence accueil qui propose 30 logement aux personnes en situation de handicap psychiqueAlors que Pierre BEDIER, président du département des Yvelines, s'est uni avec trois départements de la grande couronne parisienne de Seine-et-Marne, du Val d'Oise et de l'Essonne pour interpeller à nouveau le gouvernement sur leurs budgets 2016 qu'ils jugent "asphyxié" par la hausse des dépenses sociales et la baisse des dotations de l'État. Pierre BEDIER, démontre que son département poursuit avec l'investissement social comme avec l'ouverture depuis le 1er janvier d'une résidence sociale pour personnes en situation de handicap psychique stabilisé qui a ouvert ses portes à Follainville-Dennemont. Une première pierre d'une démarche visant à développer des logements à destination des plus fragiles.

« Avoir un petit chez moi... »

« Vivre chez mes parents, c'est bien, mais j'aimerais bien avoir un petit chez moi un jour. » A 32 ans, Christophe a des envies d'ailleurs. Malgré un état de santé stabilisé et un emploi en Esat (Établissement et service d'aide par le travail), il vit toujours dans sa chambre d'enfant au domicile de ses parents, à Houilles. Une situation qui représente pour beaucoup de personnes en situation de handicap une solution forcée, et qui si elle peut présenter des avantages représente une perte importante vers l'autonomie.

« Nous n'avons jamais trouvé de places dans les établissements spécialisés qui réunissaient toutes les conditions à un déménagement », regrette Mireille, sa mère. Une situation qui pourrait rapidement se débloquer. En collaboration avec les intercommunalités, le Département développe en effet la démarche « Yvelines Résidences ».

C'est qu'offre cette nouvelle résidence accueil de Follainville-Dennemont qui propose 29 studios et un deux pièces aux personnes en situation de handicap psychique. Une première dans les Yvelines. Une innovation pour lequel comme l'explique la conseillère départementale déléguée au logement, Alexandra ROSETTI, « Il s'agit de créer des formes de logements adaptés aux publics les plus sensibles : étudiants, jeunes en insertion professionnelle, adultes en perte d'autonomie et personnes en situation d'exclusion sociale ou de handicap psychique ».

Cette ouverture est un exemple concret, les critères d'admission ? Être autonome et stabilisé dans sa maladie précise le communiqué. Une «résidence qui offre un cadre de vie semi-collectif et la garantie d'un accompagnement sanitaire et social, dans le cadre de partenariats formalisés avec le secteur psychiatrique et médico-social. En résumé, comment concilier suivi médical et autonomie.

Un second projet en cours de réalisation à Croissy-sur-Seine

Une seconde résidence du même type devrait voir le jour à Croissy-sur-Seine avant la fin de l'année (28 logements). En tout, 300 places dédiées au handicap mental vont être créées d'ici à 2020. Sans doute suffisant pour permettre à Christophe de trouver son bonheur et s'offrir enfin son indépendance.

Entre 2015 et 2020, le Conseil départemental veut créer 2 500 places en résidence accueil à l'attention des publics les plus fragiles, soit une enveloppe de 20 M€. « Un investissement lourd, mais nécessaire. Le Département se doit d'être aux côtés des plus fragiles », explique Pierre BEDIER, Président du Conseil départemental des Yvelines. Reste a esperer que le gouvernement laisse les moyens financier a son département d'aller jusqu'au bout de son objectif...

La Rédaction

MDPH Ville et Departement de PARISBernard JOMIER, adjoint à la Maire, vient d'annoncé que les délais de traitement des dossiers adressés à la Maison départementale des personnes handicapées serait en baisse de 40 % en 2015. Une situation qui est le résultat selon l'adjoint au maire d'un travail important de modernisation et de simplifications des démarches pour les Parisiens.