Contenu principal

Message d'alerte

Un jeune garcon sur la multi plate forme AppidysAvec 8 à 10 % d’enfants touchés par la Dyslexie dont près de trois quarts sont des garçons, une maladie, notamment du à mauvaise connexion entre deux parties du cerveau, et ne touche en rien a l’intelligence, mais qui reste néanmoins très handicapante et être parfois même d’un sentiment d’exclusion. Si ont ne peut guérir de la Dyslexie, les nouvelles technologies au travers de logiciel parfois inventé par des parents peuvent venir « au secours » de ces enfants, et soutenir leurs rééducations du langage et de l’écriture et leurs inclusions. Des logiciels comme Ordyslexie ont été lancés et disponible par téléchargement ou encore Appidys qui va sortir à la fin février.

Capture d ecran partiel de la page d acceuil du site hospitalidee fr 2017Site d’avis de patients en France, Hospitalidée, lance en partenariat avec BVA, une grande enquête nationale sur le parcours des patients en cancérologie et souhaite à travers cette enquête faire entendre la voix des malades du cancer qui témoignent quotidiennement en ligne. Une enquête lancée le 4 février dernier, à l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, l’enquête est disponible sur le site internet, dans de nombreux établissements spécialisés et par courrier sur simple demande.

Centre de Resonance Magntique Biologique et MedicaleLes maladies neurodégénératives (NDDS), le cerveau et le vieillissement posent un véritable défi pour la société du 21ème siècle. Avec une population vieillissante (de 65 ans et plus) estimée à 93 millions en Europe et qui devrait atteindre 124 millions en 2030. De par son approche collective et transdisciplinaire inédite et unique en France, regroupant 4 piliers indissociables - les soins, la recherche, la formation et l’industrie affirme répondre a ce défi médical, social et économique. Le programme DHUNE annonce avoir atteint 89% des objectifs atteints pour sa première année et remporté le soutien du Plan National Maladies Neurodégénératives.

Fin 2015 les departements ont attribue 4,3 millionsSelon une dernière étude de la DREES publiée par Sarah ABDOUNI et Françoise BORDERIES, l’année 2015 aurait vu la progression de prestations d’aide sociale aux personnes âgées, aux personnes handicapées, à l’enfance ou au titre de l’insertion ont été attribuées par les départements. Une hausse qui représente 4,3 millions de prestations d’aide sociale augmentées de 2 % en un an, en raison, notamment, de l’accroissement du nombre d’aides aux personnes handicapées (+4 % entre 2014 et 2015) et à l’insertion (+3 %).

Deux graphique de letude KPGM sur le retour en investissement pour les collectivites sur les entreprises adaptesKPMG dévoile les résultats de son étude sur la pertinence économique des entreprises adaptées, au regard des aides qu'elles perçoivent de l'État et des collectivités. Une étude qui c’est fixé deux objectifs celle d’établir le retour sur investissement des mesures sociales pour les collectivités et l’État. Mais aussi évaluer le gain social que représente l'accession d'un travailleur handicapé à un emploi en entreprise adaptée. Une étude intéressante après l’annonce continue du chômage chez les travailleurs par l’AGEFIPH.

Deux personnes agees a la retraiteLe Passage de l’âge de la retraite 60 à 62 ans aura selon un dernier rapport d’étude de la DREES, des conséquences importantes et notamment sur les pensions d'invalidité et les minima sociaux. Des résultats qui confirme les craintes de nombreux représentants associatifs, mais aussi sociaux et qui ne sont pas une surprise, mais qui ont le mérite de désormais chiffrer l'ampleur du phénomène 1.5Mds€. Une étude présentée à l’occasion le 19 octobre 2016-10-21 de la réunion du Conseil d’orientation des retraites (COR).

Un chercheur dans un laboratoireQuelques semaines après la journée mondiale du cœur qui eut lieu le 29 septembre confirmant l’importance de la prévention notamment chez les femmes. Les équipes médicales et scientifiques toulousaines(1), après plus de dix ans de recherche, ont annoncé aujourd’hui la découverte d’un nouveau biomarqueur des maladies cardiovasculaires. Un nouveau biomarqueur présent dans le sang circulant et donc détectable par une simple prise de sang à travers la protéine IF1. Des résultats que l’équipe vient de publier au sein de la revue scientifique BMC Médecine.