Contenu principal

Message d'alerte

Un jeune garcon sur la multi plate forme AppidysAvec 8 à 10 % d’enfants touchés par la Dyslexie dont près de trois quarts sont des garçons, une maladie, notamment du à mauvaise connexion entre deux parties du cerveau, et ne touche en rien a l’intelligence, mais qui reste néanmoins très handicapante et être parfois même d’un sentiment d’exclusion. Si ont ne peut guérir de la Dyslexie, les nouvelles technologies au travers de logiciel parfois inventé par des parents peuvent venir « au secours » de ces enfants, et soutenir leurs rééducations du langage et de l’écriture et leurs inclusions. Des logiciels comme Ordyslexie ont été lancés et disponible par téléchargement ou encore Appidys qui va sortir à la fin février.

Des enfants confrontés à l’exclusion ?...
Une maladie qui sera souvent détectée lors du passage en primaires au moment de l’apprentissage des fondamentaux de la lecture et de l’écriture. Si les chiffres parlent d’environ 200 000 concernés soit en 8 et 10 % la France ne dispose toujours pas d’étude fiable à ce sujet. La Fédération française des Dys parlant de 4 à 5 % des élèves d’une classe d’âge est dyslexique, 3% sont dyspraxiques, et 2% sont dysphasiques. Soit près de 200 000 enfants.

Une maladie invalidante dont ont ne guérir, mais pour lequel des solutions voient le jour et nous prouvent qu’il est possible par une prise en charge efficace tant avec le travail de l’orthophoniste dont le diagnostic sera déterminant que celui d'innovations, qui pourrait a terme réduire considérablement les répercussions sur la vie scolaire, professionnelle et sociale de l’enfant puis de l’adulte. Mais aussi celle du risque de déséquilibre psycho-affectif.

La déficience liée à la dyslexie est d’intensité variable selon les individus. En fonction des troubles cognitifs spécifiques et les troubles des apprentissages qu’ils induisent, ces troubles sont à classer en six catégories(1). La Dyslexie qui ne conduise pas seulement l’enfant non seulement à inverser certaines lettres, conduisant à des difficultés à automatiser le langage comme celle de la lecture, l’écriture ou l’organisation. Elle peut être accompagnée notamment de troubles du calcul, de la coordination motrice (et en particulier du graphisme) ou de troubles d’attention, avec ou sans hyperactivité.

Un facteur d’exclusion pour lequel il est possible de lutter comme le montre le parcours exemplaire de personnalités comme le Physicien théoricien Albert EINSTEIN ou les artistes Tom CROUS, Patrick DEMPSEY, connu comme le Dr Sheperd dans la série culte “Grey’s Anatomy” mais aussi en en France le chanteur Johnny HALLYDAY.

La technologie au service de la rééducation...
Alors que les nouvelles technologies ce ne cesse d’occuper un espace de plus en plus important dans nos vies, certaines d’entre elles sont parfois d’espoir pour les personnes en situation de handicap ou de maladie invalidante comme peuvent la Dyslexie. Les deux premiers étant des aides à la scolarité Ordyslexie, le second Appidys étant un accès a la lecture.

Les logiciels de type scolaires :
Avec celle comme « Ordyslexie » un cartable numérique constitué d'un ensemble d’équipements et de logiciels qui fait l’objet d’une formation et d’un accompagnement spécifiques animé par FUSO. Ce dernier à pour objectif d’apporter une aide chaque enfant, dès le CM2 et pendant toute sa scolarité, à gérer l’ensemble de ses cours à l’école comme à la maison, avec la même autonomie que ses camarades. Depuis 2014, déjà plus de 2100 enfants ont bénéficié de cette solution.

Une aide a lecture en tout autonomie :
Le dernier en date Appidys.com dont sa sortie officielle est prévue pour le 27 février 2017, a lui pour objectif grâce à son application de permettre une lecture 100% accessible aux enfants présentant des handicaps cognitifs, tels que la dyslexie, en France et dans les pays francophones.

Un outil numérique innovant et disponible au sein multi plate-forme au service du handicap inventé par une mère de famille de Toulouse qui a reçu le 27 janvier 2017 le Prix Coup de cœur Éducation, intégration, lutte contre les inégalités lors de la 36e édition du concours Inn’Ovations 2017 de la région Occitanie.

Une création dont Isabelle DESPREZ, Chef de projet Appidys, souhaite ainsi pouvoir apporter des solutions aux enfants dyslexiques mais aussi a plus 1.4 qui connaissent des difficultés de lecture. Or, il n’existe sur le marché qu’une vingtaine de livres conçus spécialement pour eux.

Appidys, devient ainsi la première application de lecture 100% accessible capable de proposer un large catalogue d’ebooks, allant du primaire au collège (dans un premier temps), et répondant à ces problématiques d’apprentissage (lecture, orthographe...). L’utilisateur pilote sa lecture en toute autonomie : taille de texte, inter-lignes et inter-mots, surlignage, vitesse, relais audio... Notre solution technologique rend la lecture facile et dynamique sachant qu’il ne s’agit pas d’un ordinateur (type Ordyslexie) équipé d’outils très utiles pour l’école.

Un logiciel qui sera pour sa conceptrice « une nouvelle application complémentaire de ces logiciels. Bien plus que des fonctionnalités techniques, afin de proposé une vraie édition numérique jeunesse accessible à ces troubles spécifiques du langage et des apprentissages (TLSA). Bien sûr, les enfants et leurs parents trouveront dans la partie Boutique de l’application beaucoup des livres demandés par l’école. Mais pas seulement. Il s’agit de retrouver le plaisir de lire aussi » précise Isabelle DESPREZ.

Une notion partagé une orthophoniste, Nathalie THEISEN pour qui cette application va permettre a ces enfants de « Découvrir le plaisir du livre et faciliter l’accès à la lecture autonome... Voilà pour moi l’enjeu de cette application. En effet, la majorité des enfants dyslexiques envisage le livre comme un obstacle insurmontable, source de difficultés, de fatigue voire de conflits avec les parents quand sa lecture est obligatoire pour l’école. Chaque lecture laborieuse est une nouvelle atteinte à l’estime de soi. ».

 

 

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : Édition Appidys / FUSO / FF des Dys

(1) Les troubles spécifiques de l’acquisition du langage écrit, communément appelés dyslexie et dysorthographie. / Les troubles spécifiques du développement du langage oral, communément appelés dysphasie. / Les troubles spécifiques du développement moteur et/ou des fonctions visuo-spatiales, communément appelés dyspraxie. / Les troubles spécifiques du développement des processus attentionnels et/ou des fonctions exécutives, communément appelés troubles d’attention avec ou sans hyperactivité. / Les troubles spécifiques du développement des processus mnésiques. / Les troubles spécifiques des activités numériques, communément appelés dyscalculie.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir