Contenu principal

Message d'alerte

Commerce des armes dans le monde (illustration)Alors que les États-Unis tentent d'introduire exceptions, exemptions et autres échappatoires de dernière minute. Avaaz, mouvement citoyen mondial, comptant 20 millions de membres vient lui tout juste de lancer une campagne urgente pour exhorter François Hollande à arrêter de bloquer l'adoption d'un traité ambitieux sur le contrôle des armes. Un commerce qui malgré tout reste florissant et ceux, malgré la signature par la France du traité international qui interdit l'utilisation, la production, le transfert et le stockage des armes à sous-munitions le 25 septembre 2009.

Avaaz qui appelle François HOLLANDE à signer un traité ambitieux et robuste qui permette d'éviter que les armes finissent entre les mains de dictateurs ou d'enfants soldats. Reste qu'en 2011, tout comme en 2012 la France reste néanmoins le quatrième exportateur mondial derrière les États-Unis, le Royaume-Uni et la Russie. Les plus grands succès de l'année ont été les ventes d'hélicoptères à la Malaisie et d'avions ravitailleurs à l'Arabie saoudite. Pour un total en 2012 de 6.5 Mds€, un marché essentiel pour l'industrie française comme le démontre le rapport au parlement publié en octobre 2012. Idée pour lequel il sera difficile de convaincre le Chef de l'État d'une telle nécessité.

Les Français inquiets de ce commerce des armes !

Un nouveau sondage Avaaz/IFOP publié aujourd'hui montre que 85 % des Français souhaitent qu'un traité ambitieux sur le commerce des armes soit signé à l'ONU cette semaine. 78 % des Français souhaitent que François Hollande signe ce traité. Pour Ricken PATEL, directeur exécutif d'Avaaz à lui souligné qu'« Une énorme majorité veut un accord mondial pour contrôler le flux d'armes mortelles. C'est incroyable d'avoir des règles strictes sur le commerce de la banane, mais rien sur les ventes d'armes aux pays et groupes potentiellement responsables de génocides et de crimes contre l'humanité » et d'estimer que le Président François Hollande doit prendre selon lui « une position ferme et s'affranchir des pays qui bloquent l'accord pour soutenir un traité mondial ambitieux qui privilégie la vie des personnes innocentes sur les profits des marchands d'armes ».

L'ONU négocie ce traité depuis des années et les experts estiment qu'on est tout proche d'un accord. Des pays comme le Mexique et le Mali, qui sont victimes de la violence armée, ont pris la tête d'une mobilisation pour un traité ambitieux et contraignant, y comprirent sur l'obligation de transparence des gouvernements pour qu'ils doivent publier leurs ventes d'armes et la liste de leurs clients.

Mais les États-Unis, la Russie et la Chine, trois des cinq plus grands vendeurs d'armes au niveau mondial, cherchent des échappatoires comme l'absence de réglementation sur les munitions ou le droit de donner des armes en tant que "dons" aux régimes qui seront jugés trop autoritaires pour être autorisés à acheter ces armes. Il reste peu probable qu'un accord soit obtenu jeudi prochain.

Qui sont-ils

Avaaz.org est un mouvement citoyen mondial comptants 20 millions de membres et qui agit pour que les opinions et les valeurs des citoyens influencent les décisions politiques mondiales. Les membres d'Avaaz vivent dans 194 pays de la planète - notre équipe est répartie dans 19 pays sur 5 continents et travaille dans 16 langues.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir