Contenu principal

Message d'alerte

2011.06.03.Régression contamination VIH 2011Le nombre de séropositifs au VIH pris en charge dans les pays en développement était estimé à 6,6 millions à la fin 2010. Selon le dernier rapport de l'ONUSIDA, c'est donc... 22 fois plus qu'en 2001. Autre bonne nouvelle, le taux d'incidence de l'infection a baissé de 25%. Toujours au chapitre des bonnes nouvelles, l'ONU-SIDA souligne que 420 000 enfants étaient sous antirétroviraux à la fin de l'année dernière, contre seulement 275 000 en 2008.

Pour Michel SIDIBE, Directeur exécutif de l'Agence, il est plus que jamais essentiel de maintenir l'effort. « Dans les 10 prochaines années, l'accès au traitement transformera la riposte au SIDA. Nous devons investir pour découvrir de nouvelles thérapies ».

Le rapport de l'Agence, publié sous le titre « le SIDA 30 ans après : un tournant pour les nations, entre 2001et 2009, le taux d'incidence du VIH a diminué de 25 % à l'échelon mondial. Pourtant, ce n'est qu'une moyenne. Il a ainsi été réduit de plus de 50 % en Inde, et de plus de 35 % en Afrique du Sud. Ce qui montre bien que des politiques déterminées peuvent être porteuses de résultats ».

À la fin de l'année 2010, l'ONUSIDA estimait à 34 millions le nombre de patients vivant avec le VIH. Depuis l'annonce du premier cas de la maladie, il y a trente ans, celle-ci s'est trouvé à l'origine de 30 millions de décès. Et malgré des progrès tangibles, neuf millions de patients n'ont toujours pas accès aux traitements. Quant au nombre de nouvelles infections, il reste élever : près de 7 000 chaque jour dans le monde.

La Rédaction

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir