Contenu principal

Message d'alerte

Journée Mondiale des sourds 2011Lançé en 1951 par la FMS, la France est ses deux grandes associations auront réduit cette journée a un appel aux responsables politiques et autorités publiques. Celle-ci ayant organisé plusieurs manifestations du 19 au 24 septembre dernier, objectif rapproché des Français souffrant d’un déficit auditif estimé à 6,6 % et les entendant. Se au final plus de 16 villes françaises dans lesquels différentes manifestations auront vu le jour. Un public d'une grande diversité à la fois composée de deux personnes devenues sourde celle des personnes âgées représentant 88 % de cette population. Les 13 % soit environ 1 163 000, restants se partageant en trois.

La première celle atteinte d’une déficience auditive profonde ou sévère ils sont 483 000. La seconde les malentendants portent un appareil auditif estimé a 600 000 enfin ceux pratiquant la langue des signes française (LSF) qui sont eux environ 80 000.

Des personnes sourdes et malentendantes encore parfois mises à l’écart du fait de leur handicap. Pour rappel, il y a dix jours environ, un groupe de personnes sourdes s'est vu refuser l'embarquement à Marseille dans un vol d'Air Méditerranée à destination de la Turquie pour des raisons de sécurité. Au final l’exclusion de plusieurs domaines publics tels que certains débats politiques ou autres compétitions sportives. D’autres raisons peuvent être invoqué les nombreux désaccords qui existe au sein du miteux associatif, les pros ou contres les testes auditif a la naissance ne serait pas de nature a rassemblement.

Une autre façon de communiqué

La langue parlée complétée, la LPC traduit tous les sons de la langue parlée. Lorsqu’une personne sourde lit sur les lèvres, elle peut confondre les lettres prononcées : par exemple, le P, le B et le M forment sur les lèvres des postures similaires. Le code LPC permet de visualiser tous les sons de la langue parlée et d'éviter les confusions provoquées par les sosies labiaux. Il facilite la lecture labiale et donne une image de la phrase complète avec tous les petits mots.

18 mois quelle avancée ? Moins d’un quart réellement mis en place

Le gouvernement  qui a l’occasion de cette journée a souligné à travers la ministre Roselyne BACHELOT, les avancées et progrès majeurs avec l’objectif d’améliorer la prévention. Le dépistage et l'accessibilité auditive sont les objectifs du plan en faveur des personnes sourdes et malentendantes, lancé en 2010 pour un montant de 52 M€. 18 mois plus tard, sur les 52 mesures moins d’un quart ont réellement réalisé, par le Comité interministériel du handicap (CIH) chargé de sa mise en oeuvre avec les différents ministères concernés.

Améliorer l'information et la prévention

L'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) a lancé une campagne de sensibilisation et de prévention des risques liés à la musique amplifiée dans les lieux festifs, en particulier chez les jeunes. Le site www.ecoute-ton-oreille.com permet d'en savoir plus sur les bons gestes à adopter en concert et avec un lecteur MP3. Le centre national de ressources sur la surdité www.cis.gouv.fr propose bon nombre d'informations sur l'ensemble des problématiques auxquelles la personne sourde ou malentendante est confrontée, de la scolarisation à l'accès aux manifestations culturelles. Destiné à tous les professionnels au contact de l'enfant, un guide des bonnes pratiques pour connaître, dépister, orienter et accompagner est téléchargeable sur le site du ministère de la Santé.

Faire face aux situations d'urgence

Toute personne sourde ou malentendante se trouvant dans une situation d'urgence nécessitant l'intervention des services de secours (SAMU, pompiers, police ou gendarmerie) peut contacter par fax et par SMS le Centre national de relais des appels d'urgence (CNRAU) au numéro national unique 114. Une fois contacté, le centre d'appels alerte le service d'urgence concerné le plus proche du domicile de l'appelant.

Améliorer l'accès aux moyens de communication et d'information

Depuis le 12 février dernier, les chaînes hertziennes publiques ainsi que les chaînes privées, dont l'audience, moyenne annuelle est supérieure à 2,5 % de l'audience totale des services de télévision, rendent accessible aux personnes sourdes ou malentendantes la totalité de leurs programmes, hors écrans publicitaires.

Une Charte d'engagement volontaire du secteur des télécommunications pour faciliter l'accès des personnes handicapées aux services de communication électronique a été signée le 8 juin dernier par Marie-Anne Montchamp, avec la Fédération française des télécoms et l'Arcep. Une charte d'engagement avait déjà été signée en 2005 avec les trois opérateurs mobiles Bouygues Telecom, France Télécom-Orange et SFR. Dans l'esprit de la loi sur le handicap, la nouvelle charte d'engagement élargit la démarche à l'ensemble des services de communication électronique fixes et mobiles, véritables outils d'autonomie et d'intégration sociale pour tous. Les opérateurs s'engagent notamment à proposer des produits et des services accessibles aux personnes handicapées et à assurer un suivi clientèle adapté.

2012 : Trois siècles de signe et de revendication

Né le 24.12.1712, l’Abbé de l’Épée sera l'un des précurseurs de l’enseignement spécialisé dispensé aux sourds et fondateur de la première école publique pour les Sourds. Il a en initié la recherche sur un langage de signes méthodique utilisable par les personnes atteintes de surdité, afin de lier ces signes avec le français écrit, son erreur fut de vouloir assimiler la structure syntaxique du français à celle de la gestuelle des sourds, comme le précise très justement Ferdinand Berthier autre personnage important dans la LSF entre 1803 et 1886.

A l’occasion du tricentenaire de la naissance de l’Abée, la FNSF, avec le soutien des fédérations d’Europe et du monde, propose aux citoyens sourds, de se retrouver, d’échanger et de débattre sur les grands enjeux citoyens, éducatifs, culturels, linguistiques, technologiques en relation avec l’évolution et le devenir de la langue des signes. Expositions, conférences, spectacles, actions pédagogiques, café signe, colloque, banquets jalonneront l’année 2012. « Ensemble, en 2012 célébrons la langue des signes ! » appel la Fédération qui appel en appel a la mobilisation de tous et l’invite a la rejoindre sur le site créé à cette occasion

Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir