Contenu principal

Message d'alerte

Une personne_atteinte_par_le_bacille_de_la_lepre_toutes_les_2_minutes_dans_le_monde_dont_10_pourcent_d_enfant_de_moins_14_ansIl y a des Maladies comme la peste, mais aussi la rage, que l'ont imagine qu'elles ont disparu et pourtant ce n'est toujours pas le cas ! Certes elles ne font pas autant de ravage que la Lèpre, qui selon l'OMS « frappe une personne toutes les 2 minutes » soit 214 000 nouveaux en 2014 dont 10 % d'enfant de 14 ans et reste endémique dans plus de 100 pays.  C'est pour lutter contre fléau mondial qui rend fréquemment les personnes handicapées.

Que l'un des plus anciens organismes caritatifs au monde l'Ordre de Malte à l'occasion de la 63e Journée mondiale des Lépreux, des quêtes sont organisées tout le week-end pour soutenir la lutte contre ce fléau. L'ordre qui avait récolté en 2015 près de 710 000€.

Unissons nos forces...

Mobilisé sur tout le territoire et mobilisent chaque année environ 10 000 quêteurs afin de permettre de venir en aide aux lépreux, isolés et laissés pour compte et ceux depuis 1954. Avec comme objectif essentiel « de les dépister à temps, les soigner, les aider à se réinsérer et avant tout leur redonner une dignité ! » selon

Éradiquée en France, la maladie fait encore des ravages dans le monde apparaissant par une tâche sur la peau, indolore et quelconque. C'est ainsi que débute la lèpre. L'Organisation mondiale de la Santé (l'OMS) révèle des chiffres qui demeurent très inquiétants, 1,5 million de personnes sont atteintes par la lèpre dans le monde, 210.000 nouveaux cas ont été recensés en 2014, 10 % chez les enfants de moins de 14 ans, la lèpre est toujours présente dans plus de 100 pays, 80 % ont été décelés au Brésil, en Inde et en Indonésie.

Une situation « probablement due à la contagiosité masquée des patients avant qu'ils ne présentent de symptômes », a expliqué Stewart COLE, professeur à Lausanne, lors d'une conférence de presse préparatoire des 29, 30 et 31 janvier. La Fondation précise L Ordre qui est egalement en Asie ou la frappe aussi comme ici avec cet homme en fauteuil au Vietnam en 2008que « 15 millions de malades ont été guéris »

La générosité des Français qui permit en 2015 à l'Ordre de Malte de poursuivre son action toutes ses actions en Asie et en Afrique : détection primaire, recherche de patients avec infirmités, traitement et soins des malades, chirurgie réparatrice, campagne de cicatrisation des ulcères plantaires...mais aussi avec la présence de 17 missions chirurgicales menées en Asie du Sud-Est. En 2016 l'Ordre de Malte France continuera à mener son action sur tous les fronts et dans 15 pays à travers 20 centres de soins.

La provoque des dégâts irréversibles

La lèpre est une maladie infectieuse qui se manifeste soit par des signes cutanés ne laissent que peu de traces et surtout sans conséquence fonctionnelle, soit par des signes neurologiques dont la réversibilité, malgré le traitement, reste aléatoire. Elle est liée à une mycobactérie qui présente plusieurs caractéristiques.

Les atteintes nerveuses, quant à elles, touchent à des degrés divers sachant que parmi les nouveaux cas détectés, 25 à 30 % des patients présentent déjà des infirmités définitives, notamment des paralysies des mains ou des pieds. Après le traitement et la mort du bacille, dans un cas sur trois, des atteintes nerveuses appellent des gestes chirurgicaux très spécialisés. Les conséquences en sont dramatiques et, malgré la chimiothérapie adaptée, ces paralysies peuvent évoluer pour leur propre compte surtout si elles ont été diagnostiquées tardivement. Ce risque neurologique fait toute la gravité de la maladie.

Il est donc essentiel de dépister les patients infectés par le bacille avant la survenue de localisations nerveuses, c'est-à-dire au stade cutané pur de la maladie, qui se résume alors à une simple tache sur la peau souvent décolorée, mais surtout insensible.

L'homme a-t-il développé des résistances à la maladie ?

L Ordre qui poursuit d_autre recherche fondamentale et clinique pour ameliorer le traitement et la prevention car Il n_existe pas de vaccinIl n'existe pas de vaccin à ce jour, mais le traitement par polychimiothérapie (PCT) peu onéreux a fait ses preuves : plus de 14 millions de malades ont été guéris depuis 1982 (source OMS). Ce traitement de fond associe 3 antibiotiques dont on peut disposer gratuitement il tue le bacille et guérit le malade entre 12 ou 24 mois selon la forme de lèpre et des régions.

« Ce traitement gratuit est efficace, car on recense très peu de malades résistants, indique Vincent JARLIER, professeur à l'hôpital Pitié-Salpétrière. Mais il doit être administré dès l'apparition des premiers signes pour arrêter la contagion et éviter les mutilations. »

À ce jour, on ne dénombre qu'une quinzaine de programmes de recherche en cours dans le monde : 10 sur l'épidémiologie de la maladie et 5 sur la physiopathologie et les mécanismes de la lèpre. Pour dynamiser les recherches, l'Ordre de Malte France a mis en place, en 2006, l'attribution de bourses de financement, le programme MALTALEP.

Celui-ci a pour but de faciliter l'essor des connaissances fondamentales sur la lèpre et la mise au point de nouveaux outils diagnostiques et thérapeutiques. L'objectif est double : soutenir les travaux de recherche déjà engagés et initier de nouvelles recherches. Ainsi, chaque année, plusieurs bourses, correspondant à un montant total de 300 000$, sont attribuées pour : la recherche fondamentale et la recherche clinique.

L'Ordre de Malte France qui demande une plus grande volonté politique et financière sans laquelle il est difficile d'envisager une éradication définitive de la lèpre. En 2016, la bourse sera accordée à un projet de recherche sur l'amélioration des performances des protocoles de dépistage.

2016 le combat continue...

Deux jeunes filles qui soutiennent l Ordre de Malte en ayant etait Queteurs lors en 2015Avec plus de 710 000 récoltés ces sommes ont permis a l'Ordre de Malte de poursuivre le combat contre cette maladie en financement par exemple le prix d'une paire de chaussures adaptées 15 €, la prise en charge d'un patient c'est-à-dire dépistage et la surveillance du traitement pour 35 €, une opération de chirurgie réparatrice de la main pour un coût de 200 €. Mais aussi le prix d'une formation d'un chirurgien en France pour le traitement des handicaps qui elle revient à 6 000 €.

Un combat qui continue durant le week-end pour soutenir la lutte contre ce fléau.

Stéphane LAGOUTIERE

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir