Contenu principal

Message d'alerte

Une personne agee dependandeQuand déglutir est un handicap, se nourrir devient une difficulté avec des risques non négligeables de dénutrition. Quelles sont les solutions ? C’est pour répondre à ces questions le 12 décembre prochain à Toulouse qu’à l’initiative du Pr Virginie WOISARD, depuis deux ans, les équipes de l’Unité de la voix et de la déglutition (UVD), du Centre de rééducation intensive des laryngectomisés (CRIL) du CHU de Toulouse et l’Association formation et recherche voix et déglutition s’associent à la journée mondiale de la déglutition créée en 2010.

L’occasion cette année d'organisé au CHU de Toulouse l’événement sous le thème « Quelle alimentation pour une personne dépendante ? ». Une journée rythmée par deux temps forts,celle d’une formation pour les aidants professionnels et celle conférences-débat, ouverte a tous intitulé « Garder le plaisir de manger malgré les difficultés ».

Les conséquences de ce handicap..
S’alimenter répond au besoin essentiel de se nourrir, mais c’est aussi un moment de partage, de convivialité, de rassemblement, d’envie, de plaisir, de saveurs, ... Les difficultés de déglutition (suite à un accident vasculaire cérébral, une sclérose en plaques, une maladie de parkinson, ...) sont un véritable handicap pour la prise des repas, pour les personnes concernées par cette pathologie bien sûr, mais également pour les aidants qui se trouvent souvent démunis devant la difficulté avec la « peur de mal faire ».

Sans prise en charge adaptée, les complications se multiplient : « fausses routes », perte d’appétit entraînant une insuffisance des apports alimentaires avec, à terme, une possible dénutrition ... manger devient une épreuve, plus qu’un plaisir. De nombreuses questions se posent lorsque l’on doit aider un patient ou un proche à s’alimenter : « que puis-je lui faire manger ? », « comment faire pour qu’il avale mieux ? », « qui va pouvoir s’en occuper ? ».

Pour les personnes vivant en institution ou à domicile, la formation de l’aidant est essentielle pour acquérir les différentes compétences permettant d’assurer une alimentation adaptée, suffisante, sécuritaire, sans oublier le plaisir, en intégrant les différentes dimensions du « bien manger ».

Une formation dédiée aux aidants professionnels...
La journée de formation est destinée aux aidants professionnels. Les interventions des nombreux professionnels (aides-soignants, infirmiers, médecins, diététiciens, orthophonistes ergothérapeutes, dentistes) permettront une approche globale de la problématique autour du repas pour les personnes dépendantes et leurs aidants. Les ateliers réalisés en petits groupes permettront une plus grande interactivité, et l’échange autour des savoirs et expériences de chacun.

Une soirée d’information grand public
Une conférence destinée à tous, car, chacun d’entre nous peut un jour être confronté à ces situations avec un de nos proches. L'amélioration de la formation des aidants est un enjeu pour l'éducation des patients et de leur entourage. Au cours du débat, les participants pourront échanger avec des professionnels de santé, mais également avec un chercheur de l’Institut national de recherche en agronomie (INRA) et un chef cuisinier de renom, Michel BRAS, qui donnera des astuces culinaires simples pour garder le plaisir de manger, même avec un problème de déglutition.

La Rédaction

Source : CHU de Toulouse

Renseignement utile : Lieux de la manifestation : Lundi 12 décembre 2016, Hôtel-Dieu Saint-Jacques – 2, rue de Viguerie, salle des Pèlerins et salle des Colonnes. De 9h a 19h / Dépliant Journée Mondiale Deglututition 2016

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir