Contenu principal

Message d'alerte

Blessé explosition munition au CongoL'organisation Handicap International à annoncé avoir envoyé aujourd'hui en urgence une équipe d'experts de la dépollution suite aux récentes explosions dans un dépôt de munitions à Brazzaville (république du Congo), le dimanche 4 mars dernier, ou des munitions et grenades ont été projetées sur plusieurs kilomètres dans une zone civile densément peuplée. Un accident tragique qui pointe le doigt sur des problèmes de 
stockage des munitions dans des dépôts qui ne répondent pas aux normes de sécurité internationales.

Dimanche dernier, ces explosions dans un dépôt de munitions de petit calibre dans un quartier populaire de Brazzaville, aurait fait selon le dernier bilan du ministère de la Santé congolais 180 morts et 1340 blessés. Celles qui n'auraient pas explosé ont été alors projetées sur 360 degrés dans un rayon entre quatre et six kilomètres. Jonchant le sol ou emprisonnées dans les gravats, elles représentent une menace potentielle pour les milliers de civils qui tentent de retourner dans les décombres à la recherche de leurs biens. La zone est estimée extrêmement dangereuse par les équipes de reconnaissance qui n'ont pas encore pu s'y aventurer.

L'association qui a envoyé au sein de son équipe un expert en déminage, Philippe HOULIAT, afin de sécuriser les zones dangereuses et de sensibiliser les populations civiles, ainsi que les équipes d'intervention, aux dangers que représentent ces armes. « Cette prévention est impérative dans le contexte actuel pour sauver des vies et éviter que le dramatique bilan des victimes ne s'alourdisse dans les semaines à venir », explique-t-il. Selon les besoins recensés, Handicap International pourrait développer ses activités de dépollution dans les semaines à venir.

Cette catastrophe n'est malheureusement pas un cas isolé. Dans de nombreux pays en développement, les entrepôts de munitions sont communément installés au cœur des agglomérations, dans des quartiers densément peuplés. Ces réserves de munitions obsolètes et souvent hors d'usage deviennent alors un danger pour la population alentour, ainsi que pour les travailleurs œuvrant quotidiennement sur les sites. Handicap International incite les États à détruire les réserves d'armes vétustes, comme elle le fait depuis avril 2011 en Mauritanie, où elle accompagne le gouvernement dans la destruction de 11 dépôts de munitions qui ne sont plus conformes aux exigences de sécurité.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir