Contenu principal

Message d'alerte

Oscar PISTORIUS montant dans le vehicule cellulaireImpassible les yeux légèrement baissés attendant sa punition, vers le Juge, Thokozile MASIPA, à énoncé le jugement après plus neuf mois de procès d’audience retransmis en direct passionnant le pays. Oscar PISTORIUS, âgé de 27 ans aura été finalement condamné pour homicide involontaire à une peine de 5 ans de prison ferme contre 10, demandé par le procureur. Le champion paralympique qui à immédiatement été incarcéré à la prison de Kgosi Mampuru à Pretoria, où il est arrivé peu avant 13 h.

Une sentence qui met fin a procès qui à rebondissement, un homme qui échappe également à 20 ou 25 ans de prison, la thèse du meurtre n’ayant pas été retenu faute de preuve suffisante selon la juge. « La décision est la mienne, et uniquement la mienne », a fait savoir la juge plutôt favorable a l’accusé, au moment de se prononcer. PISTORIUS qui a par ailleurs été condamné à trois ans de prison avec sursis pour deux incidents antérieurs à la mort de REEVA, lorsqu'il avait fait usage en public d'une arme à feu.

La défense qui avait mis en son handicap en avant afin de demander une peine à domicilie associée à du travail d'intérêt général. Une solution que la juge a clairement rejeté les arguments de la défense sur la vulnérabilité de l'accusé, et sur l'impossibilitéLes epoux Steenkamp d'emprisonner un homme amputé des deux jambes. Les prisons sud-africaines, a-t-elle dit, sont en mesure de recevoir Oscar PISTORIUS, «un double amputé qui a besoin de soins psychologiques».

« Une peine non carcérale enverrait un mauvais message à la société, mais par ailleurs, une longue peine d'incarcération ne serait pas appropriée non plus », a-t-elle estimé, rejoignant les affirmations tenues par le procureur la veille lors de son réquisitoire.

Des parents de la victime satisfaits

L'audience terminée, la famille de Reeva STEENKAMP semblaient satisfaites de ce verdict. « Oui, je suis très content », a déclaré le père de la jeune femme aux journalistes présents devant le tribunal. La mère de June Steenkamp qui semblait également satisfaite et qui pour la première fois a exprimé un sourire sur son visage. Alors que l'avocat de la famille précisait: "Ils pensent que c'est correct, ils sont satisfaits de la sentence".

Arnold Pistorius devant le tribunalDe son côté Arnold Pistorius, l'oncle du sportif, qui l'avait hébergé chez lui depuis le jour du drame, a lui déclarait a la sortie du tribunal au nom de la famille acceptait le « jugement et sa sentence, et nous l’acceptons. Oscar saisira cette opportunité pour payer sa dette à la société», et de conclure « J'espère qu'Oscar va entamer son propre processus de guérison, sur son chemin de réhabilitation. Nous, sa famille, sommes prêt à le soutenir et à le guider pendant qu'il purgera sa peine».

Sortie de prison dans dix mois ?

Satisfaction aussi du côté de l’une des l'une des avocates de PISTORIUS, Roxanne ADAMS, qui a estimé que le jeune homme pourrait passer 10 mois derrière les barreaux avant d'être libéré et placé aux arrêts domiciliaires évoquant a nouveau son handicap. Une solution qui si elle s’avérait serait alors la preuve d’un déni total de justice une crainte qui pourrait être la raison en appel de la part du procureur.

Un parquet qui s’interroge encore ?

Le parquet qui annoncé ne pas avoir pris sa décision ou non de faire appel du verdict. «Nous étions déçus par le verdict d'homicide involontaire», a admis le porte-parole duResume affaire pistorius parquet national Nathi Mncube. Mais, a-t-il dit, «nous n'avons pas décidé si nous allons faire appel ou non. Nous avons 14 jours pour analyser la loi et nous voulons être certains que les faits et le droit nous permettent de faire appel». La famille de Reeva Steenkamp a elle également deux semaines pour faire appel.

Le sportif bani des jeux paralympique…

Le Comité paralympique international (CPI) qui a fait savoir que le sportif, même s'il sortait de prison avant les cinq ans, ne pourrait pas participer aux prochains Jeux olympiques de Rio de 2016 : "Il ne pourra participer à aucune compétition durant cinq ans, c'est-à-dire l'intégralité de la peine à laquelle il a été condamné", a indiqué à l'AFP en Allemagne le porte-parole du CPI, Craig Spence. Des jeux paralympiques auquel il n’a que peu de chance de revivre un jour puisque ceux auquel il pourrait participé serait ceux de 2020 il sera alors âgé de 33 ans.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir