Contenu principal

Message d'alerte

des enfants handicapées près d'un centre d'urgence a l’hôpital Cotonou au Bénin ©gouvernent du béninAlors que le gouvernement est sur le point béninois envisage de doter le pays avant la fin de l'année 2012 d'une politique nationale de protection et d'intégration des personnes handicapées, a annoncé le ministre béninois Mme Fatouma Djibril, à l'occasion de la célébration de la 22e journée de l'enfant africain au Bénin. L'occasion pour les associations locales accompagnées de plus 1500 enfants handicapés de marché le 15 juin dernier à travers les rues de Cotonou, capitale économique béninoise.

Les enfants handicapés du bénin dans la rue !

Environ 1850 enfants handicapés du bénin n'ont eu de cesse sur un parcours de deux kilomètres entre le Champ de foire de Cotonou au Palais des Congrès de lancé plusieurs messages et revendication a l'égard du président béninois. Des slogans affirmant la richesse que représentent ses enfants pour le pays, et criant l'interdiction des « discriminations fondée sur le handicap dans tout ce qui a trait à l'emploi sous toutes ses formes ». Dans un message adressé au président béninois, Boni Yayi, le porte-parole des enfants handicapés a plaidé pour une amélioration des conditions de vie des personnes handicapées du Bénin. Dans un message adressé au Président Boni Yayi et remis au ministre béninois de l'Intérieur et de la Sécurité publique, Benoît Dégla. Un courrier dans lequel le porte-parole des enfants handicapés du bénin ont souhaité qu'a la place de la négligence, de la pitié, «nous voulons changer ce regard et bénéficier d'une attention particulière concernant, notre accès à une éducation et une formation de qualité, des subventions spéciales pour soutenir les parents des enfants handicapés et enfin notre prise en charge complète en matière de santé ».

Politiques de protection et d'intégration : Promesse ou réalité ?

Mme Fatouma Djibril Ministre de la Famille, des Affaires Sociales, de la Solidarité Nationale, des Handicapés et des Personnes de Troisième Age en 2011 lors d'une rencontre avec des adultes handicapés ©gouvernent-du-beninLe gouvernement qui le lendemain de la manifestation réagira à travers l'annonce d'un communiqué affirmant à travers la voix de la ministre béninois de la Famille, des Affaires sociales, de la Solidarité nationale, des Handicapés et des Personnes de troisième âge, Mme Fatouma Djibril, présente pour la 22e édition journée de l'enfant africain a Cotonou, affirmait vouloir mettre en oeuvre une politique. La ministre précisant que politiques nationales de protection et d'intégration sera mise d'ici 2021. Mme Fatouma Djibril, de précisé que selon elle, l'objectif de cette politique est « de promouvoir les droits humains, l'équité et le genre sans discrimination en tenant compte des besoins spécifiques des personnes handicapées dans tous les secteurs de la vie nationale ». Reconnaissant que la majorité actuellement n'a pas accès aux soins de réadaptation ou à des services d'aide, et ne peut intégrer de droit le système d'éducation conventionnelle. D'une façon générale, les enfants handicapés sont victimes de négligence et d'opprobre des adultes

Se donc pour l'instant qu'une série de promesses pour lequel les enfants estimés a environ 41 000 dans le pays sans mesure concrète réellement annoncée. Reste à savoir enfin s'il reste d'une volonté réelle et non de simple parole a l'occasion d'une manifestation internationale.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir