Contenu principal

Message d'alerte

Carte de localisation de benghaziLe Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le Croissant-Rouge libyen ont annoncé dans un communiqué leur inquiétude concernant les conséquences humanitaires de la violence armée dont Benghazi est le théâtre. Une situation dans lequel chaque jour le nombre de blessées se trouve parfois imputé et atteint de grave handicap visuel, auditif ou moteur.

Une situation qui conduit selon le Dr Osama AZZAM, chef du département santé et premiers secours du Croissant-Rouge libyen, à « Des dizaines de personnes ont été tuées ou blessées depuis que la violence a éclaté,. Une ambulance a été détruite et son conducteur tué dans une attaque délibérée. Un de nos hôpitaux a aussi été attaqué et on a dû le fermer. Il est de plus en plus dangereux de conduire des personnes blessées ou malades à l'hôpital. Les hôpitaux et dispensaires, les ambulances, les secouristes volontaires et le personnel de santé doivent être protégés. »

Avec le soutien du CICR, le Croissant-Rouge libyen s'efforce de répondre aux besoins les plus urgents de la population dans les zones touchées. Depuis que ces combats ont éclaté à Benghazi, les volontaires de la Société nationale travaillent dans des conditions difficiles pour aller chercher les blessés et récupérer les morts.

En Libye, le CICR à ainsi visité des détenus et vient en aide aux familles des personnes portées disparues. Ce dernier collaborant égalment avec le Croissant-Rouge libyen pour porter secours aux personnes victimes de la violence, forme des volontaires du Croissant-Rouge à la sensibilisation aux dangers que posent les restes explosifs de guerre, et aide le Croissant-Rouge libyen à renforcer sa capacité à répondre aux besoins humanitaires pendant un conflit ou une autre situation de violence. Il s'emploie en outre à promouvoir le droit international humanitaire et les principes humanitaires universels.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir