Contenu principal

Message d'alerte

Tammy Duckworth ici a gauche est devenu mercredi la premier thaï-américaine élue au Congrès américain après avoir battu freshman américain républicain Joe Walsh dans l'Illinois district du Congrès 8Les États-unis n'ont pas seulement choisi leur président, ils ont également élu hier les membres0 du congrès. Si le parti démocrate a raflé le Sénat, la Chambre des représentants reste à majorité républicaine. Certaine femmes auront marqué également la soirée comme avec la victoire de Tammy DUCKWORTH. Celle-ci élue au Congrès, face à un candidat du Tea Party dans l'Illinois, devient la première Américaine d'origine asiatique à entrer dans cette institution. Une soirée néamoins paradoxale pour le clan démocrate.

Outre la victoire de Barack Obama, le parti a eu l'occasion de célébrer ses succès lors des élections sénatoriales. En remportant 21 sièges, les démocrates prennent le contrôle de la chambre haute du Congrès (51 élus contre 45 pour les républicains). Le parti de Mitt Romney n'a d'ailleurs été en mesure que de remporter 8 victoires. Les résultats du Nevada et du Dakota du Nord ne sont pas encore connus mais ces derniers ne changeront pas l'issue de cette élection partielle.

Ces victoires sont toutefois assombries par la défaite démocrate dans la course à la Chambre des représentants. Avec 191 élus, le parti de Barack Obama se voit devancé par le parti républicain (231 élus). Les résultats des 13 États manquants pourraient alléger (un peu) la défaite du parti démocrate mais la victoire républicaine restera quoi qu'il arrive incontestable. Cette cohabitation à l'américaine annonce donc une situation politique compliquée qui risque une nouvelle fois de gêner Barack Obama dans son action.

Une femme amputée au congrès américain

Elle devient également la première Américaine a s'être fait connaître pour son passé de militaire. Ancienne pilote d'hélicoptère à Bagdad, l'élue a été blessée au combat et y a perdu ses deux jambes et une partie de son bras droit en Irak. Une victoire que cette femme ressent au coté de son mari comme tant politique que personnel. Une femme qui avait précisé lors de la convention de son partis « Certains d'entre nous avaient des blessures évidentes (...) D'autres avaient des cicatrices à l'intérieur qui étaient moins visibles mais non moins réel »

La campagne qui a été observé à l'échelle nationale en raison de l'état de Walsh comme un tison tea party icône et le soutien des démocrates supérieurs, y compris le président Barack Obama, qui a fait un appel téléphonique automatisé pour elle. Pourtant débout sur le pupitre rien ne laisse paraître, mère, épouse cette femme âgée de 44 ans veut aujourd'hui montrer au sein plus que jamais de quoi elle est toujours capable. Après une première candidature quelle n'avait pas remporté en 2010.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir