Contenu principal

Message d'alerte

Un noir en fauteuil americain tue par des policiersUne polémique enflait samedi et qui demontre le racisme existentielle aux États-Unis après que des policiers ont ouvert le feu sur un Noir en fauteuil roulant. l'homme handicapé étant selon eux armé, une scène filmée sur une vidéo amateur qui suscitait de nombreuses réactions sur Internet. Les autorités judiciaires de l'État du Delaware (est), où est décédée la victime âgée de 28 ans, ont annoncé dans un communiqué vendredi enquêter sur ces faits, « afin de déterminer si les policiers ont agi conformément à la loi ». Un nouveau drame qui ne va sans doute pas arranger l'image de la police américaine.

Il y a quelques semaines durant l'US Open de tennis à New-York, James BLAKE, ancien joueur de tennis afro-américain avait été plaqué au sol par les policiers car il avait été pris pour quelqu'un d'autres. Apparemment les policiers américains ont de nouveau tué un noir. Mais cette fois-ci, il était handicapé. Une histoire qui fait couler beaucoup d'encre Outre-Atlantique.

La vidéo tournée mercredi sur la voie publique dans la ville de Wilmington montre le Noir, nommé Jeremy MCDOLE, à l'arrêt dans son fauteuil roulant, derrière une voiture sur la chaussée. Plusieurs policiers accourent, le tenant en joue et criant à plusieurs reprises: « lâche ton arme! » ou « mains en l'air! ».

La mère de la victime a dementi la version de la police

La séquence filmée ne permet pas de voir si l'homme tient effectivement une arme. Tout à coup, les policiers tirent et une douzaine de détonations retentissent. Le corps inanimé de Jeremy MCDOLE bascule alors en dehors du fauteuil roulant.

La police a indiqué avoir répondu à un appel téléphonique faisant état d'un homme armé en fauteuil roulant, lui-même s'étant possiblement blessé par balle. Dans une conférence de presse diffusée par les médias américains, le chef de la police locale, Bobby CUMMINGS, a expliqué que MCDOLE a refusé de répondre à l'injonction des agents qui lui demandaient de lever les mains et que l'homme a aussi refusé de déposer à terre son arme. Selon le responsable policier, MCDOLE a été tué au moment où il allait sortir son arme.

La mère de la victime, Phyllis MCDOLE, a elle démenti cette version, en affirmant que son fils hémiplégique n'était ni dangereux ni armé. « La vidéo montre qu'il n'avait pas d'arme. Il avait les mains posées sur les genoux quand il lui ont tiré dessus", a déclaré la mère en dénonçant une injustice ».

La Naacp a demandé qu'un procureur spécial soit désigné pour garantir une enquête indépendante

Cité par la presse, le gouverneur du Delaware, Jack MARKELL, a de son côté qualifié la scène de « profondément perturbante ». La plus importante organisation de défense des droits des Noirs aux États-Unis, la NAACP, a pour sa part demandé que soit désigné un « procureur spécial » pour garantir une enquête indépendante sur les circonstances de la mort de Jeremy MCDOLE.

Ces derniers mois, différents faits divers aux États-Unis ont montré des policiers américains faisant un usage abusif de la force contre des Noirs. Certaines de ces affaires, comme la mort de Michael BROWN, 18 ans, tué l'été 2014 à Ferguson (Missouri), ont même dégénéré en émeutes. Ce drame pourrait alors ravivé les plaies qui apparemment ne sont pas encore résorbés.

La Rédaction / Avec AFP 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir