Contenu principal

Message d'alerte

Des blessee_soignee_par_les_services_d_urgencesAu moins 14 personnes ont été tuées et 17 personnes blessées, hier 2 décembre en Californie dans une fusillade aux motivations encore indéterminées ayant visé une fête de fin d'année d'employés réunis à San Bernardino. Des coups de feu qui se sont produits en fin de matinée au Inland Regional Center, un centre social au service de personnes handicapées. Un vaste bâtiment où les handicapés, reçoivent des soins.

Quelques heures après le drame, le chef de la police locale Jarrod BURGUAN a assuré à la presse que les mobiles des deux auteurs de fusillade, tués dans la foulée, n'étaient pas connus « à ce stade (...) Mais nous n'avons pas exclu le terrorisme », a-t-il précisé. Les deux agresseurs ont été identifiés comme étant un homme Syed FAROOK, âgé de 28 ans et une femme 27 ans Tashfeen MALIK, dont la nationalité n'est pas connue. Tous deux étaient lourdement armés et « il s'agit au minimum d'une attaque de l'ordre du terrorisme intérieur », a estimé M. BURGUAN. Une troisième personne a été interpellée mais son implication dans l'attaque reste à prouver, a souligné le policier.

Des faits qui auraient commencé hier vers 11h15 heure locale, (20h15 heure française) dans l'Inland Regional Center, un centre social d'aide aux handicapés situé au coin de la 13 e rue et de l'avenue Waterman de San Bernardino, à une centaine de kilomètres Le chef de la police de San Bernardino annoncant l identite des deux suspectsà l'est de Los Angeles ou se déroulaient une fête a l'occasion de vacance. Un bain de sang qui a plongé San Bernardino dans la stupeur et l'effroi, les écoles recevant notamment l'instruction de confiner les élèves et les habitants de rester chez eux. Des centaines de membres de forces de l'ordre ont été déployés, avec le soutien du FBI.

Les télévisions américaines ont diffusé des images prises d'hélicoptère montrant des agents des forces d'intervention, abrités derrière leurs véhicules, près du 4x4 criblé de balles, un corps reposant à terre non loin.

Selon l'AFP, David BOWDICH, un responsable du FBI de Los Angeles, n'a ni confirmé ni écarté l'hypothèse d'un acte terroriste, ce qui n'a pas empêché la communauté musulmane de Californie de condamné la fusillade lors d'une conférence de presse impromptue.

A la date du 27 novembre, les États-unis ont été le théâtre de 351 fusillades de masse en 2015, soit plus d'une par jour, selon le site Shootingtracker, qui recense tous les incidents de ce type impliquant au moins quatre victimes, qu'elles aient été tuées ou blessées.

La Rédaction / Avec l'AFP

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir