Contenu principal

Message d'alerte

Warren Lee HILLAlors que l'exécution devait être appliquée, la Cour suprême de Georgie a suspendu le 23 juillet la condamnation à mort de Warren Lee HILL (photo). Un tribunal a prononcé la suspension pour semble-t-il étudier la modification décidée par le département des peines de cet État du sud des États-Unis. Une exécution par l'injection létale d'un seul produit, le pentobarbital, contre trois auparavant. Le retard mental et notamment le fait est doté d'un quotient intellectuel de – 70, niveau reconnu par les experts pour établir un diagnostic de retard mental.

Après le refus du Comité des grâces d'accorder la clémence à M. HILL, son avocat a introduit un nouveau recours pour demander à la plus haute juridiction du pays de lui donner un sursis et de réentendre l'affaire pour juger cette exécution contraire à la Constitution, à la lumière d'une précédente décision.

En 2002, la Cour suprême a interdit l'exécution de condamnés attardés mentaux, car leur handicap « ferait courir le risque d'une exécution arbitraire ». Elle laisse toutefois chaque État fixer les conditions requises pour déterminer ce type de handicap. La Georgie a aboli en 1988 la peine de mort pour les condamnés atteints de retards mentaux. Elle a toutefois établi un seuil de quotient intellectuel plus élevé que les autres États pour définir le retard mental.

Un Texan n'aura pas cette chance !

Du côté du Texas, Yokamon HEARN, 34 ans, a été exécuté comme prévu mercredi soir malgré les preuves d'un désordre mental depuis son enfance ainsi que les nombreuses protestations contre son exécution, ont annoncé les autorités pénitentiaires de l'État. La Cour suprême des États-Unis a rejeté son ultime appel quelques heures avant son exécution. Ce Noir américain, dans le couloir de la mort depuis 1998 pour meurtre, souffrait du syndrome de l'alcoolisation foetale, maladie attribuable au fait que sa mère a consommé une importante quantité d'alcool pendant sa grossesse.

Condamné à la peine capitale à l'âge de 19 ans pour le meurtre d'un Blanc, Yokamon HEARN a été déclaré mort par injection létale à 18 h 37 (22 h 37 GMT), selon les mêmes sources. Il devient ainsi le premier homme à être exécuté au Texas par l'injection létale d'un seul produit, le pentobarbital

Correspondant Permanent au Etats-Unis pour F.H.I
William STARK

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir