Contenu principal

Message d'alerte

Des québécois catholique manifestant contre la légalisation de l'euthanasie en juin 2014Lors d’une conférence de presse qui s’est tenu aujourd’hui à Reykjavik en Islande, alors que les délégués de l'Association médicale mondiale (AMM) sont actuellement en congrès concernant la conférence sur l'éthique médicale et leur Assemblée générale annuelle. Un collectif de médecins canadiens annonce s’élevé contre une position éthique de « neutralité sur l'euthanasie ». Une position jugée par ce collectif représentant plus 1100 médecins ces derniers affirment « que la neutralité en matière d'euthanasie n’est autre qu’un permis de tuer ». Un avis soutenu par la Société royale néerlandaise pour la promotion de la médecine (KNMG).

Une proposition de motion…
L'Association médicale canadienne (AMC) et la Société royale néerlandaise pour la promotion de la médecine (KNMG) qui annonce qu’ils présenteront une motion demandant à l'AMM de prendre une position neutre sur l'éthique de l'euthanasie et du suicide assisté. L'AMM qui a longtemps rejeté ces actes comme étant contraires à l'éthique. Un pratique autorisé dans six pays sur 200 (3 %) dans le monde, autorisent les médecins à causer intentionnellement la mort, et la grande majorité des associations médicales nationales s'y opposent.

Une neutralité « qui n’est plus défendable »
Des médecins canadiens qui affirme ne pas comprendre la position de l’AMC qui si elle ne rejète pas les opinions de ces derniers le choix d’une « position neutre est illogique et indéfendable ». Une position de neutralité qui date maintenant de plusieurs années et qui aura parfois influencé certains pays comme le Canada conduisant la Cour suprême dans une décision en 2015 puis dans une loi en 2016 a autorisé l'euthanasie et le suicide assisté.

Depuis lors, des pressions constantes s'exercent pour normaliser et étendre ces pratiques et pour abandonner les mesures de sécurité mises en place pour protéger les personnes vulnérables. Le gouvernement envisage d'étendre l'euthanasie et l'aide au suicide aux enfants et aux personnes atteintes de maladie mentale et de troubles cognitifs. Les médecins et les hôpitaux subissent des pressions pour pratiquer l'euthanasie ou y faire référence, même lorsque cela viole leurs principes fondamentaux.

Le Dr Catherine FERRIER, présidente du Collectif des médecins contre l'euthanasie, qui met en garde l'AMM contre cette position soulignant que la « neutralité » de l'AMC, affirmant que son collectif « cherche à garantir des soins Le Dr Catherine FERRIER présidente du Collectif des médecins contre l'euthanasiemédicaux de qualité et une prise de décision respectueuse aux patients vulnérables, en particulier à ceux qui risquent d'être poussés à mettre prématurément fin à leurs jours par le biais de l'euthanasie ou du suicide assisté, et il vise aussi à protéger l'intégrité professionnelle de tous les travailleurs de la santé ». Le collectif qui a lancé un manifeste intitulé Soigner toujours, Donner la mort jamais, signé a ce jour par 1063 et de plusieurs centaines de citoyens canadiens et quebecois.  

La société Française s’interroge elle aussi…
Et pour cause le sujet ne cesse de faire débat, les affaires comme Vincent LAMBERT, auront le point de départ de l’utilisation de cette pratique. Une pratique que la dernière loi Bioéthique n’a toujours pas véritablement tranché. Mais qui devrait véritablement être a nouveau sur un sujet de discussion puisque cette loi surement prochainement rediscutée par les Députés et Sénateurs.

La Rédaction

Voir pour plus d’information page document traduit en Français a partir de la deuxième page : L’euthanasie au Canada : une mise en garde, publié dans le World Medical Journal (septembre 2018). Un article écrit par les membres du Collectif.
Sources : AMC / CME

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir