Contenu principal

Message d'alerte

Des missionaires de l'ONG Handicap International La kiné postopératoire, et les soins de rééducation auprès des victimes du séisme a HaitiAlors que dans deux jours les Haïtiens vont commérer le troisième anniversaire du terrible séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010, trois plus tard Handicap international continu a déployé une des missions les plus importantes de son histoire, ou elle ne cesse chaque jour d'intervenir, pour renforcer la capacité des Haïtiens à relever de multiples défis.

Deux années pour la réparer des corps blessés

2010-2011 auront été pour l'ONG deux années d'intense travail et d'intervention massive auprès des blessés et des plus vulnérables. Lors des deux premières années de son intervention, Handicap International a permis à 90 000 personnes de bénéficier de soins de base et de réadaptation et à 25 000 personnes, d'activités de soutien psychosocial. Face au nombre exceptionnel d'amputations et de fractures, elle a appareillé près de 1 500 personnes, distribué 5 600 aides à la mobilité (béquilles, fauteuils roulants, déambulateurs...) et effectué 4 500 séances de rééducation.

Ainsi, Christella, jeune Haïtienne amputée suite au séisme, a pu retrouver une vie normale grâce à sa prothèse. « Je vais à l'école comme tout le monde, je danse et je cours comme mes amis. En fait, je suis comme tout le monde », commente-t-elle. L'association, dont les équipes ont compté au plus fort de la crise jusqu'à 600 personnes, dont 80 expatriés, a aussi acheminé 20 000 tonnes d'aide et construit 1 050 habitations transitoires pour reloger plus de 5 000 personnes. Aujourd'hui, son action consiste à renforcer de manière pérenne le secteur de la réadaptation en Haïti.

Les Haïtiens commencent à prendre le relais

Depuis un an et tout au long de l'année qui va s'écouler, après la réparation des corps meurtrie et l'objectif d'urgence commence à prendre fin. Aujourd'hui, Handicap International se donne pour mission de reconstruire des vies, en s'appuyant sur les forces vives locales et en assurant le transfert de ses compétences aux Haïtiens : Appareillage et réadaptation en 2012, Handicap International a transféré une partie de ses activités relatives à la réadaptation physique à un partenaire local, l'association Healing Hands for Haïti. Cette dernière ayant construit un nouveau centre d'appareillage dans la capitale.

« Handicap International n'a pas vocation à se substituer durablement au système de santé national, mais bien à créer les conditions d'une prise en charge locale » commente Patrick SENIA, directeur du programme en Haïti pour Handicap International « C'est pourquoi nous avons été les premiers à proposer des formations dans le pays. Leur but : former des professionnels haïtiens aux métiers de la réadaptation, pour que des aides-kinésithérapeutes et des orthoprothésistes prennent en charge les patients nécessitant un appareillage ou une adaptation de leur prothèse, notamment pour les enfants en pleine croissance » poursuit-il.

Objectif pour l'ONG dans moins de deux ans et de permettre au pays de compter sur la présence pour la fin 2014 de 70 techniciens en réadaptation et 32 prothésistes nationaux qui contribueront à la prise en charge des personnes handicapées et, plus particulièrement, des personnes amputées. Travailler pour vivre dignement dans un pays où les personnes handicapées ont longtemps été stigmatisées, l'insertion socio-économique est une condition essentielle pour regagner sa place dans la société. Handicap International propose aux plus vulnérables ou à leurs familles une formation et leur fournit un premier stock de denrées, pour qu'ils développent un petit commerce de proximité.

Ainsi comme Manise qui avait 23 ans lors du tremblement de terre. Un drame qui l'a privée d'un bras. Lorsque son mari l'a vue à l'hôpital, il est parti. Elle ne devait jamais le revoir... Une prothèse a permis à cette dernière de mieux s'accepter. Handicap International l'a aussi aidée à apprendre à réaliser toutes ses activités quotidiennes avec un seul bras. Enfin, l'association a soutenu le démarrage de son magasin : gestion de stock, comptabilité, fourniture d'un premier lot de produits... Manise qui peut désormais vivre de façon autonome et conduire chaque jour sa fille à l'école. Au final ce sont ainsi près de 400 familles selon l'ONG qui ont bénéficié de ce projet d'insertion sociale.

Un système de prévention des catastrophes

Se préparer aux catastrophes naturelles à travers notamment la mise en place d'un « Mécanisme de réponse rapide à l'urgence (RRM) ». Handicap International fait face, avec les autorités locales, aux catastrophes qui affectent régulièrement Haïti. L'ONG qui a ainsi apporter son expérience à la Direction de la Protection civile haïtienne, et faire appel à des équipes pré-identifiées pour immédiatement conduire des évaluations et apporter une réponse multisectorielle telle que des bâches, kits d'hygiène, kits de cuisine, eau, hygiène, assainissement, santé, éducation, protection de l'enfance sont autant de moyens à déployer pour répondre aux besoins essentiels suite à une crise. Un dispositif a été activé en septembre et en octobre 2012, lorsque les tempêtes Isaac et Sandy se sont abattues sur Haïti.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir