Contenu principal

Message d'alerte

Apport de medicament Syrie 2012Dans un communiqué le Comité international de la Croix Rouge confirme l’état d’urgence et dramatique de la population en exil dans le cadre du conflit en Syrie. Confirmant l’apport à nouveau de médicaments en collaboration avec le Croissant-Rouge arabe syrien et la Société du Croissant-Rouge palestinien. Des médicaments requis de toute urgence pour soigner des personnes atteintes de maladies chroniques vivant dans le camp de Yarmouk, qui abrite la plus importante communauté de réfugiés palestiniens en Syrie.

« C’est la première fois depuis plus d’une année que nous pouvons apporter des secours aux habitants du camp, et nous espérons pouvoir faire plus à l’avenir », indique Daphnée MARET, chef adjointe de la délégation du CICR en Syrie. « Nous sommes toujours très préoccupés par l’extrême précarité à laquelle doivent faire face les personnes qui vivent là-bas, du fait notamment de l’accès limité qu’elles ont à la nourriture, à l’eau et aux soins de santé ».

Des hommes, femmes et enfants parfois lourdement handicapés et qui se trouvent dans une situation de manque de soin parfois dramatique. Un envoi réussi grâce selon le CICR a une collaboration avec toutes les parties concernées et sur la base d’une évaluation rapide des besoins réalisée par le Croissant-Rouge palestinien.

Le CICR, principal fournisseur de soins de santé dans le camp, a remis un stock de médicaments suffisant pour répondre, pendant trois mois, aux besoins de plus de 5 000 personnes souffrant de maladies chroniques telles que le diabète et les maladies cardiaques.

Un stock dans lequel a également été fournis des couvertures, des serviettes de toilette, des draps, des gants, des ciseaux et d’autres articles d’obstétrique pour permettre aux futures mères d’accoucher dans de meilleures conditions d’hygiène et de sécurité.

L’organisation internationale qui rappelle à toutes les parties l’obligation qui leur incombe au titre du droit international humanitaire de protéger et d’épargner les civils en tout temps, ainsi que de faciliter la fourniture, dans les meilleures conditions de sécurité possible, d’une assistance humanitaire neutre, impartiale et indépendante à toutes les personnes directement touchées par les hostilités.

Depuis le début du conflit, le CICR est venu en aide à des millions de personnes. Chaque mois, l’institution fournit de la nourriture et d’autres biens de première nécessité à plus de 450 000 personnes.

La Rédaction