Contenu principal

Message d'alerte

Des Policiers et militaires thailandais en mai 2010Cinq enfants ont été poignardés à mort en Thaïlande par un homme tout juste sorti de l'hôpital, posant la question de la prise en charge de la maladie mentale dans ce pays aux soins psychiatriques peu développés.

C'est la stupéfaction. Un homme souffrant d'une maladie mentale s'en est pris, dimanche après-midi,  aux cinq petits garçons, âgés de cinq mois à huit ans, dans son village de Chai Prakarn, dans la province de Chiang Mai. Pour l'heure, on ne connaît pas encore de quelle maladie psychiatrique souffre l'homme.Depuis sa sortie, il était hospitalisé au s ein d'une insitution psychiatrique. 

« Il a été traité ici pendant deux semaines avant de rentrer chez lui car il se sentait mieux », a déclaré à l'AFP Paritat SILPAKIT, le directeur de l'hôpital public Suanprung de Chiang Mai, dans le nord de la Thaïlande.

Cette affaire pose la question des soins psychiatriques en Thaïlande

Une femme enceinte ayant tenté de s'interposer a dû être hospitalisée, grièvement blessée. Des photos des corps des petits garçons ont été largement diffusées sur les réseaux sociaux.

Cette affaire pose la question des soins psychiatriques en Thaïlande, pays doté d'un système de santé public développé, mais sans tradition ancienne de soins psychiatriques. Les malades mentaux y sont encore souvent assimilés à des possédés, sous l'influence d'esprits malins, notamment dans les campagnes.

« La prise irrégulière des médicaments et la distance pour se rendre à l'hôpital restent un défi », a expliqué à l'AFP Panpimol WIPULAKOM, responsable du département de santé mentale du ministère de la Santé. Une affaire qui ne devrait pas rester sans réponse dans les prochaines semaines.

La Rédaction / Avec AFP

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir