Contenu principal

Message d'alerte

Sumit Dagar lors de la remise de prixUn inventeur de 29 ans Sumit DAGAR designer industriel de New Delhi, qui a pour souhait des technologies en faveur des populations indiennes défavorisées a mis au point un prototype de smartphone braille, avec un écran tactile à affichage sensible. Une invention qui lui a valu d'être l'un des jeunes lauréats des Prix Rolex 2012, prix qui la reçu le 27 novembre dernier. Un jeune homme qui souhaite avant tout rendre la technologie accessibile à tous pour un pays qui compte environ 57 millions de déficient visuel.

Le CICR a inauguré mardi le centre de réadaptation physique en faveur des handicapés, à l’Avenue John Brown  un centre qui sera géré par Healing Hand for HaïtiLe 22 mai dernier le Fonds Spécial du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en faveur des Handicapés a inauguré officiellement un nouveau centre de réadaptation physique, au terme d'une année de travaux de reconstruction et de réhabilitation de l'ancienne structure, détruite par le séisme du 12 janvier 2010.

Selon des chiffres du gouvernement, un Haïtien sur dix vit actuellement avec un handicap physique. Le nouveau centre, géré par l'ONG "Healing Hands for Haiti", permettra de traiter environ 1 000 patients par an en mettant à leur disposition des prothèses et orthèses légères, des aides à la marche et des services de physiothérapie. Il dispose également d'un atelier équipé de matériel à la pointe de la technique.

"Il était urgent de rouvrir un centre construit selon les normes parasismiques, afin de pouvoir travailler dans de meilleures conditions et offrir des services de qualité aux nombreux patients", affirme François Blaise, orthopédiste du Fonds Spécial en charge du projet.

"Peu d'endroits offrent des services pouvant répondre à autant de besoins en Haïti. Les personnes vivant avec un handicap ont besoin d'un suivi et de soins tout au long de leur vie", poursuit M. Blaise. "Elles pourront ainsi avoir accès à des services de réadaptation physique qui leur permettront retrouver une certaine indépendance et de reprendre une vie normale."

Au cours des cinq prochaines années, le Fonds Spécial du CICR en faveur des Handicapés continuera à soutenir la production des membres artificiels et de matériel adapté aux besoins des patients, ainsi que la formation du personnel. "Ce centre constitue le plus grand projet du Fonds," dit M. Blaise. "D'une superficie de plus de 1 300 m2, il dispose d'une plus grande capacité d'accueil que le précédent. Les travaux de reconstruction ont duré plus d'un an."

La construction et l'équipement du centre ont été rendus possibles grâce au soutien financier des Croix-Rouge américaine, australienne et norvégienne. Fondée en 1999, l'ONG "Healing Hands for Haiti" s'emploie à mettre en place des services et programmes de médecine et réadaptation physique dans le pays. L'objectif est de promouvoir une gestion, à terme, par des compétences locales.

Le Fonds Spécial en faveur des Handicapés a été fondé en 1983 par le CICR. Il soutient les services de réadaptation physique dans plus de 30 pays, en fournissant essentiellement du matériel et des formations aux experts locaux pour la fabrication de prothèses et autres aides à la mobilité grâce à des techniques peu coûteuses.

La Rédaction

Le militant des droits civiques chinois Chen Guangcheng est arrivé à New York samedi 19 mai 2012. ©AFP/Andy JacobsohnC'est donc à l'aéroport Newark Liberty International, au New Jersey après être parti de Pékin à 17 h 50 sur le vol de compagnie United Airlines. Un homme heureux, qui espère que le reste de sa famille ne subira pas la vengeance du gouvernement chinois. Car si ce dernier arrive comme le précise la porte-parole du Département d'État, Victoria NULAND. « Afin qu'il y suive des études universitaires », il est peut probable que la chine un éventuel billet de retour. CHEN qui en présence de sa femme et de ses deux enfants a remercié lors d'une conférence de presse, le gouvernement américain pour soutien a appelé à « continuer le combat pour le bien dans le monde, et contre l'injustice ».

L'avocat qui devrait ainsi recommencer une nouvelle vie, l'université de New York a annoncé samedi que CHEN Guangcheng serait chercheur au sein de sa faculté de droit. Un couple qui après son arrivée dans la ville a rejoint le sud-ouest de Manhattan pour y être hébergé dans un immeuble résidentiel de l'Université.

Le dissident qui va ainsi retrouver Jérôme Cohen, un professeur de droit qui l'a conseillé alors qu'il se trouvait dans l'ambassade américaine. Les deux se sont rencontrés lorsque Chen s'est rendu aux États-Unis en 2003 dans le cadre d'un programme du département d'État, et M. COHEN lui a fourni des conseils depuis. « Je suis très heureux d'apprendre qu'il est en route et j'ai hâte de l'accueillir avec sa famille samedi soir, et de travailler avec lui sur son parcours scolaire », a déclaré le professeur Cohen.

Peu avant son envol il aurait confié à Bob Fu, président de l'Association chrétienne américaine ChinaAid, être néanmoins inquiet, car si « Des milliers de choses me viennent à l'esprit », a-t-il dit, expliquant ne pas être heureux de partir en pensant notamment aux membres de sa famille encore présents dans la province de Shandong. Avant d'ajouter et que la conversation ne soit coupée « J'espère que le gouvernement respectera les promesses qu'il m'a faites, toutes les promesses », CHEN Guangcheng, faisant allusion à la sécurité de ses proches, dont son neveu CHEN Kegui, et la crainte de représailles.

CHEN, âgé de 40 ans, est emblématique d'une nouvelle lignée de militants que le Parti communiste trouve menaçante. Provenant souvent de familles rurales ou ouvrières, ces « défenseurs des droits », comme ils s'appellent, ne sont pas comme les étudiants et les intellectuels des universités d'élite et des grandes villes qui ont formé les précédents mouvements démocratiques, et pourraient ainsi convaincre les Chinois ordinaires.

Fin d'un casse-tête diplomatique

Chen, un avocat aveugle de 40 ans, avait trouvé refuge à l'ambassade des États-Unis à Pékin après s'être échappé le 22 avril de son domicile de Dongshigu, dans la province de Shandong (est), où il était assigné à résidence depuis septembre 2010. Ce militant des droits de l'homme avait purgé quatre ans de prison pour avoir dénoncé la politique de l'enfant unique en Chine et dénoncé des cas de stérilisation et d'avortement forcés. Après des négociations tendues, Pékin et Washington s'étaient mis d'accord du dissident. Une affaire qui aurait pu tourner à l'incident diplomatique lors du voyage de la secrétaire d'État Hillary CLINTON pour le «dialogue stratégique et économique» annuel entre Pékin et Washington. Les Chinois qui n'avaient pas fortement apprécié dans un premier temps du dissident dans l'ambassade, mais surtout des paroles prononcées par la secrétaire d'État.

La Rédaction

Chen Guangcheng a gauche avec sa femme a droite portant sur ses bras leur fille devant leur maison ©China Aid Association Alors Chen GUANGCHENG, avait accepté de sortir de l'ambassade américaine où il s'était réfugié pendant six jours ayant obtenu de la chine des « garanties » sur sa sécurité, celui-ci à déclarer vouloir revenir sur sa décision et vouloir « partir à l'étranger ». Un accord trouvait alors que la secrétaire d'État américaine Hillary CLINTON venait d'arriver à Pékin pour ces discussions dans le cadre d'un « dialogue stratégique et économique ». La Chine qui vient d'annoncer officiellement que le dissident pouvait déposer une demande pour aller étudier à l'étranger, ouvrant apparemment la voie à une résolution de l'imbroglio politico diplomatique.

La secrétaire d'État américaine Hillary CLINTON avait estimé en fin de journée que des « progrès » avaient été accomplis sur la situation de Chen, se disant « encouragés », mais sans fournir de précisions ni fixer de calendrier pour un départ du dissident. Le porte-parole du Département d'État Victoria NULAND a expliqué dans un communiqué que le ministère chinois des Affaires étrangères chinoises avait accepté de donner « au plus vite » à Chen GUANGCHENG des « documents de voyage » et que les États-Unis lui fourniraient ensuite rapidement un visa, ainsi qu'à sa famille.

Un sentiment de danger !

Après avoir passé six jours à l'ambassade américaine et quelques jours dans un hôpital de Pékin, l'avocat aveugle et autodidacte a déclaré hier 3 mai, « Je veux partir à l'étranger. Je veux que les États-Unis nous aident, moi et ma famille. Comme ils m'ont aidé avant ». Il avait auparavant maintenu qu'il désirait demeurer en Chine pour poursuivre son combat moyennant des garanties pour sa sécurité et celle de sa famille. Mais après une rencontre avec sa femme qui lui a narré les sévices qu'on lui aurait infligés à la suite de l'annonce de son évasion. Celle-ci aurait été attachée à une chaise pendant deux jours et menacée d'être battue à mort par la police du Shandong village ou se trouvait la maison du dissident, pourfendeur des abus des campagnes de stérilisations et avortements forcés en Chine comme des expropriations abusives.

Vive tension entre deux géants ! Mais un sentiment de satisfaction

le militant des droits civiques chang guangcheng et le secrétaire américain pour la region Asie et Pacifique Kurt Campbell a Pékin le 2 Mai dernier ©AFPUne situation délicate pour l'administration du président américain et pour la secrétaire d'État Hillary Clinton devait notamment aborder les questions de la Corée du Nord, de l'Iran et de la Syrie, des sujets délicats entre les deux pays. L'affaire Chen GUANGCHENG s'est toutefois invitée dans ces discussions. Elle force les deux pays, dont les relations sont encore fragiles, à aborder la question sensible des droits de la personne. La Chine a déjà exprimé sa colère envers les États-Unis, qui ont décidé d'héberger un de leurs ressortissants. Pékin estime que c'est son droit de restreindre les mouvements d'un citoyen chinois, et le conseiller d'État chinois Dai BINGGUO ayant rétorqué que la question des droits de l'Homme « ne devrait pas être utilisée pour s'ingérer dans les affaires intérieures » d'un pays ni « perturber les relations d'État à État ».

Du côté américain, l'affaire est tout aussi délicate. L'administration du président Barak Obama risque d'être perçue comme étant conciliante sur les droits de la personne au cours d'une année électorale aux États-Unis. D'un autre côté, tenir la ligne dure envers la Chine dans le dossier de l'activiste Chen risquerait de compromettre les pourparlers stratégiques de Mme Clinton. Celle-ci ayant néanmoins souligné à l'issue de la rencontre les droits de l'Homme est « essentielle dans tous les pays. "Nous abordons les cas individuels et les situations spécifiques chaque fois que c'est nécessaire", a ajouté la chef de la diplomatie devant des dirigeants chinois.

Un dialogue économique sauvé !

La chine qui aura sauvé les apparences et préférant éviter tout conflit diplomatique avec les USA aura finalement après un dialogue de deux jours aura permis aux États-Unis de conclure selon un communiqué du secrétaire au Trésor Timothy GEITHNER félicité la Chine pour ses mesures "significatives et prometteuses" sur le taux de change du yuan, dont la marge de fluctuation quotidienne par rapport au dollar a été élargie de 0,5% à 1 % le mois dernier. Il a dit penser que ces mesures allaient "conduire le yuan à s'apprécier davantage", alors que beaucoup d'hommes politiques américains jugent sa faible valeur responsable de l'énorme déficit commercial américain avec la Chine, qui s'est élevé à 295,5 milliards de dollars en 2011.

La Rédaction

C'est sur une vidéo postée sur internet s'adressant au responsable politique chinois que Chen GUANGCHENG, a confirmé son évasion de sa résidence surveillée de la province du Shandong, ou il se trouvait lui et sa famille depuis 18 mois. Celui que l'on appelle « l'avocat aux pieds nus » et pour lequel les Français non et malvoyant avait L'avocat chinois aveugle Chen Guangcheng  s'est échappé de son domicile où il était assigné à résidence ©China Aid AssociationL'avocat chinois aveugle Chen Guangcheng s'est échappé de son domicile où il était assigné à résidence ©China Aid Associationsoutenu en 2008, pourfendeur des excès de la politique de l'enfant unique en Chine.

Une évasion, sur lequel plane le mystère, car si un militant des droits de l'Homme, Bob Fu, comme celle de l'ONG China Aid, aurait indiqué que Chen se trouvait désormais dans un endroit « 100 % sûr » à Pékin, sans pouvoir confirmer les rumeurs sur sa présence à l'ambassade des États-Unis. Pressée de questions sur M. Chen au cours de son point presse quotidien, la porte-parole du département d'État, Victoria NULAND, a répété à huit reprises qu'elle n'avait pas de commentaires à faire sur cette évasion. Se bornant à déclarer que sa situation était, aujourd'hui comme hier, un motif de « préoccupation ». La fuite de Chen GUANGCHENG et son message à Wen JIABAO représentent un grand embarras pour le gouvernement chinois, dont le chef se trouve en tournée en Europe et qui s'apprête à recevoir la secrétaire d'État américaine Hillary CLINTON.

Depuis son évasion son domicile, où se trouve sa femme, sa mère et sa fille, et cerné par des dizaines de policiers, de même que celui de son frère aîné, Chen GUANGFU. Ce dernier, ainsi que le neveu de M. Chen, Chen KEGUI, aurait été passé à tabac puis emmené par la police, selon Bob FU. La Chinoise qui a récupéré Chen GUANGCHENG dans sa fuite a également été arrêtée, hier 27 avril à Nankin (est), a-t-il ajouté.

Un homme totalement isolé depuis plusieurs mois et qui malgré des tentatives de visites de la presse ou encore de la star hollywoodienne, Christian BALE, avait lui-même alors qu'il tentait de le visiter à Linyi, en décembre dernier était mise à mal par les services de sécurité. Une fuite dont la nouvelle de sa fuite s'est répandue sur Weibo, le Twitter chinois, les internautes contournant la censure avec des périphrases. On devrait bientôt savoir si « l'homme au pied nu » est entré dans la clandestinité, ou s'il se trouve sur le « sol américain ».

Un message au premier ministre chinois...

L'avocat qui dans son message vidéo d'une quinzaine de minutes posté sur Youtube, enregistré par Chen devant une fenêtre au rideau fermé, est chargé d'émotion s'adressant à Wen JIABAO « Cher premier ministre Wen, je me suis finalement échappé », dit-il, précisant que « cela n'a pas été facile du tout ». « Je peux prouver que toutes les informations qui circulent sur Internet sur les violences dont j'ai souffert sont réelles. » Il formule alors trois demandes au premier ministre, l'arrêt des violences contre lui et son entourage et notamment sa femme, il demande ensuite que sa sécurité soit garantie, enfin, il demande que les corrompus soient punis, en citant les cas de responsables locaux. En précisant «Je veux que le Premier ministre Wen ouvre une enquête sur cette corruption. L'argent versé par le peuple sous forme d'impôts ne devrait pas être gaspillé par des responsables locaux corrompus afin de nous nuire».

« 100 personnalités qui façonnent le monde »

Juriste autodidacte de 40 ans, qui a déclenché les représailles des autorités contre lui en faisant campagne contre la stérilisation et les avortements forcés dans le cadre de la politique de l'enfant unique. Il sera par la suite condamné à quatre années de prison en 2006. Cette année-là, le magazine américain Time l'avait placé dans la liste des « 100 personnalités qui façonnent le monde ». Sorti de prison en septembre 2010, il était assigné à résidence depuis lors. Une maladie datant de son enfance l'a rendu aveugle. Ce sont ses frères qui lisaient les livres pour en apprendre le droit. Malgré une santé précaire, celui-ci aura fait l'objet d'une « correction » pour avoir dénoncé dans une vidéo les conditions carcérales qu'il subissait.

Stéphane LAGOUTIERE

Selon un communiqué publié jeudi par la Fédération des personnes handicapées de Chine (FPHC). Le vice-premier ministre chinois Hui Liangyu a exhorté les départements gouvernementaux à redoubler d'efforts pour améliorer le système de sécurité sociale et fournir de meilleurs services publics aux handicapés. Ces départements doivent investir plus de ressources dans les services publics pour les personnes handicapées, dont les installations pour la vie quotidienne, les soins médicaux, l'éducation et l'emploi, a déclaré vendredi M. Hui lors d'une réunion du Comité du travail du conseil des Affaires d'État sur les personnes handicapées.

2011.04.07.Vice-Premier Chinois Hui LIANGYUHui Liangyu (au centre) appelle les différents ministères à davantage d'efforts a destination des personnes handicapées qui représente 83 millions d'habitantsLe gouvernement doit offrir aux personnes handicapées un accès égal aux services publics et promouvoir leur participation dans les affaires sociales ainsi que dans leur développement général, a-t-il ajouté. Il a également appelé à des efforts pour améliorer le système de sécurité sociale du pays, qui couvre tous les citoyens handicapés dans les zones rurales et urbaines. Toujours selon la Fédération des personnes handicapées de Chine plus de 14,5 millions de personnes ont profité de l'aide du gouvernement en 2010, chiffre en croissance de 7,4 % sur un an. À noter qu'ils seraient 74 % à vivre dans des régions rurales soit 17,5 millions d'individus contre 4,4 millions dans les villes.

Wang Xinxian, vice-président de la FPHC, a déclaré que l'aide et les services publics ne satisfaisaient toujours pas les demandes des personnes handicapées. D'ici cinq ans, davantage d'efforts seront déployés pour multiplier l'assistance aux personnes handicapées dans le besoin et pour qu'un plus grand nombre de personnes bénéficient du système de la sécurité sociale, a-t-il indiqué. L'accent a également été mis sur la construction d'un plus grand nombre de maisons de repos pour les personnes atteintes d'une sévère infirmité.

Selon lui, les départements du gouvernement doivent fournir aux handicapés un soutien spécifique et leur garantir un niveau de vie de base. Le vice-premier ministre a aussi exhorté les autorités des différentes régions à élaborer des projets locaux pour soutenir les handicapés dans le cadre de l'application du 12e Plan quinquennal 2011-2015 du pays. D'après les dernières statistiques de fin 2010, la population handicapée en Chine a dépassé les 83 millions.

La Rédaction

2011.03.23.Union des associations dassistance des handicapés du VietnamL'union des associations d'assistance des personnes handicapés du Vietnam verra le jour samedi prochain, a annoncé son vice-président p.i. lors d'un point de presse organisé mardi à Hanoi, avant son 1er congrès. Sa fondation répond à la nécessité de créer des conditions favorables dans la société et aux handicapés en vue d'une meilleure entraide dans les études comme dans le travail, et donc d'une meilleure intégration sociale de ces derniers, a expliqué Nguyen Ngoc Lam.

En dehors de contribuer comme de renforcer le respect de la réglementation de l'État et des conventions internationales relatives aux droits des personnes handicapées, cette union assistera au nom des handicapés vietnamiens d'autres organisations et participera à l'organisation de conférences internationales.

Selon les statistiques du Comité de coordination des actions au profit des handicapés vietnamiens relevant du ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, le pays recense actuellement 6,7 millions de ces personnes, soit 7,8 % de la population nationale. Des associations de handicapés ou pour les handicapés ont été créées dans 30 provinces du pays. Ces dernières années, le Parti et l'État ont promulgué plusieurs politiques comme ils ont lancé des programmes d'assistance des handicapés.

La Rédaction