Contenu principal

Message d'alerte

Groupe PKN en Finlande le 28 fevrierSi l'histoire musicale a connu de grands musiciens ou chanteurs en situation de handicap, et après la victoire à l'Eurovision en 2014 du travesti Autrichien, Conchita Wurst, la Finlande a quant à elle choisi de se montrer novatrice en présentant le groupe PKN, composé de quatre trisomiques et autistes. Sélectionnés par 37 % des finlandais, ils défendront leur chanson avec le titre "Aina mun pitää (I Always Have To)" le 19 mai 2015 à Vienne.

Une participation qui fait grincer des dents !

L'Eurovision, fortement critiquée pour ses choix, on peut s'interroger s'il convient de choquer pour remporter le prix ? Doit-on réduire l'expression culturelle dans un carcan et rappeler « les victoires surprenantes » du transsexuel Dana International en 1998 pour Israël avec la chanson "Diva", et de Conchita Wurst, travesti à barbe, avec "Rise Like a Phoenix" pour l'Autriche en 2014 ou encore du groupe de métal Lordi, composé de monstres, qui a sacré la Finlande en 2006 avec "Hard Rock Hallelujah".

Des affirmations qui nous font comprendre à nous tous combien le chemin de l'inclusion social reste encore long, car une fois de plus c'est bien l'image du handicap mental qui fait peur ou dérange. Certains voient leur participation comme une façon déguisée de se servir du handicap pour faire le buzz, tandis que les membres, eux, souhaitent braquer les projecteurs sur leurs différences « tout en prenant du bon temps.» De sn côté, la délégation française sera représentée par la chanteuse à voix, Lisa Angell, et qui interprétera la ballade « N'oubliez pas », écrite par Robert Goldman, le frère de Jean-Jacques.

Un groupe a l'image de la société finlandaise

Formé de Sami Helle, Pertti Kurikka, Kari Aalto et Toni Välitalon et fondé en 2009, le groupe comporte plusieurs créations a son actif ainsi qu'un album, et ont donné des tournées internationales. Un documentaire multi primé leur a été consacré en 2012, The Punk Syndrome. Un groupe de quadra qui participera à sa première demi-finale de l'Eurovision. La bande interprétera "Aina mun pitää", à traduire "Tous les jours je dois", une chanson énergique de 90 secondes qui évoque le quotidien difficile des handicapés pour mener une vie normale. Une chanson loin d'être douce aux oreilles et qui invite aux mélanges de punk et de basse.

Interrogés par le journal finlandais, ces quarantenaires expliquent simplement par la voix du bassiste Sami Helle « Nous nous rebellons contre la société, mais pas de manière politique. Beaucoup de gens viennent à nos concerts, nous avons beaucoup de fans. Mais nous ne voulons pas que les gens votent pour nous par ce qu'ils sont désolés pour nous. Nous ne sommes pas si différents des autres, juste des gars normaux avec un handicap mental ».

La chanson sera la plus courte jamais présentée au concours. Le précédent record remontait à 1957, où une chanson du Royaume-Uni durait 1 mn 52. Un groupe qui devra comme tous les précédents participants convaincre avant tout le jury, alors qu'ils affronteront les candidats d'autres pays comme la Grèce, les Pays-Bas ou le Danemark.

La Finlande participe au Concours Eurovision depuis 1961. Le pays a manqué six éditions du concours : en 1970, 1995, 1997, 1999, 2001 et 2003. En 1970, la Finlande décida de s'abstenir, mécontente du résultat de l'édition 1969 et du système de vote en usage. En 1995, 1997, 1999, 2001 et 2003, le pays fut relégué, suite aux résultats obtenus l'année précédente. Depuis l'instauration des demi-finales, en 2004, la Finlande a manqué quatre finales du concours : en 2004, 2005, 2010 et 2012. Elle a remporté le concours à une reprise, en 2006, avec la chanson Hard Rock Hallelujah, interprétée par le groupe Lordi.Lordi.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir