Contenu principal

Message d'alerte

Photo façade palais fédéral SuisseL'administration fédérale a fait savoir dans une décision qu'elle souhaite employer et intégrer les personnes présentant un handicap. Celle-ci vise notamment, grâce à la mise en place d'une valeur cible, d'un système d'incitation et d'une offre d'information et de conseil, à promouvoir activement l'intégration professionnelle des personnes handicapées.

Celle-ci désire ainsi permettre selon elle d'assumer son rôle d'employeur-modèle, le conseil fédéral a édicté, lors de sa séance d'aujourd'hui, des directives dans ce sens.

L'égalité des chances, la non-discrimination et la promotion de l'intégration professionnelle des personnes handicapées sont des éléments importants, qui font partie intégrante de la politique du personnel de la Confédération. Dans sa stratégie en matière de personnel pour les années 2011 à 2015, le conseil fédéral a défini des mesures qu'il met à présent en œuvre en édictant ces directives.

L'administration fédérale prend les mesures nécessaires pour adapter l'environnement professionnel aux besoins des collaborateurs handicapés. Elle entend ainsi leur donner la possibilité non seulement d'accéder aux locaux communs sur la place du travail, mais également de bénéficier d'une offre de conseil, de coordination et d'information. Chaque département désigne une personne chargée de l'intégration des personnes handicapées. Cette personne est le partenaire privilégié de la direction et du service des ressources humaines en ce qui concerne la création des conditions nécessaires pour garantir durablement l'intégration professionnelle des personnes handicapées.

Valeur cible et système d'incitation

Le conseil fédéral a défini une valeur cible pour l'administration fédérale concernant l'intégration de personnes handicapées. Le pourcentage des salariés handicapés doit se situer entre 1 % et 2 % d'ici à 2015. Un taux considérablement bien inférieur à celui de la France qui est de 6 %. La Confédération assume ainsi son rôle d'employeur-modèle. Durant les placements à l'essai et la réintégration progressive ainsi qu'en compensation des éventuelles diminutions de prestations, les unités administratives reçoivent des primes d'encouragement et des compléments de salaire par le biais d'un système d'incitation. À cet effet, 12 millions sont mis chaque année à disposition de l'administration fédérale. Responsable de la gestion de ce crédit, la consultation sociale du personnel de l'administration fédérale conseille et soutient, au cas par cas, et en appliquant les processus d'intégration, les directions, cadres et services des ressources humaines ainsi que les personnes handicapées elles-mêmes.

Avec ce train de mesures, l'administration fédérale encourage, ainsi que le demande la révision actuelle de l'AI, la réintégration des collaborateurs malades ou accidentés. Elle favorise également l'intégration de personnes handicapées ne travaillant pas encore à la Confédération.

Correspondante permanente F.H.I
Mathilde ROUGET

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir