Contenu principal

Message d'alerte

Un des passagers russe refusé sur un des vols de la compagnie aérienne allemande Un groupe de passer 34 passagers russes annoncés son attention de porter plainte contre la compagnie arienne allemande Air Berlin, ayant l'accès à son vol vers Düsseldorf en situation de handicap. Un groupe de russe qui devait participait a pour une conférence internationale sur les problèmes d'accessibilité et d'intégration des handicapés dans la société.

Une délégation composée de 17 handicapés et leurs accompagnateurs, devait décoller lundi matin à bord du vol 8415 de la compagnie Air Berlin. Après avoir été recueillis par le personnel médical, puis l'enregistrement et le dépôt des bagages, ces derniers passant par un poste médical, où ils sont installés dans un fauteuil spécial, plus étroit, tandis que son propre fauteuil passe en soute. Par ailleurs, les personnes handicapées passent en priorité toutes les formalités douanières sans difficulté. Ls difficultés vont elles commencé « quand la délégation est montée à bord. Les agents de sécurité responsables de l'embarquement ont consulté l'équipage avant d'annoncer que celui-ci ne pouvait accueillir que deux personnes handicapées à bord ». Natalia LAGOUTINA.

Le représentant d'Air Berlin, essayant de trouvé une solution au cours d'une discussion de près de deux heures, un pilote qui aurait menaçait de ne pas décoller du tout. Ce dernier se référant au règlement intérieur interdisant la présence de plus de deux handicapés par vol, l'équipage a proposé de constituer des groupes de deux pour prendre les vols suivants. La compagnie aérienne qui évoquant cette restriction n'a, pour l'instant, réussi à obtenir aucun commentaire officiel à ce sujet au siège de la compagnie à Berlin.

Seulement deux personnes en fauteuil roulant ont été admises à bord, a déclaré à RIA Novosti Vera PLOTNIKOVA, l'un des accompagnateurs, responsable du groupe de travail sur la coopération internationale et régionale auprès du président russe pour les affaires des handicapés. Les autres ; six personnes en fauteuil roulant dont le député Vladimir KROUPENNIKOV, Iouri BAOUSSOV du Conseil public pour les problèmes des handicapés auprès du président du Conseil de la Fédération similaire au Sénat français, ainsi que sept accompagnateurs, y compris Vera PLOTNIKOVA et sa collègue Nadejda BELKOVA – ont dû quitter la zone de sécurité et récupérer leurs bagages.

Une plainte sera déposée contre la compagnie aérienne

Pour ceux qui ont pu décollé vers l'Allemagne ont assuré porter plainte contre la compagnie allemande, « Ironie du sort: on partait précisément en Allemagne pour apprendre à rendre l'environnement accessible et intégrer socialement les personnes handicapées », a déclaré Nadejda BELKOVA. Une situation incompréhensible selon les passagers qui ont précisé avoir acheté les billets un mois et demi à l'avance. Ils se sont d'abord adressés directement à la compagnie aérienne Air Berlin, qui leur a indiqué ne pas travailler avec des groupes. Ses représentants ont conseillé aux organisateurs de s'adresser à l'agence russe Jet Travel, qui représente les intérêts de plusieurs compagnies, dont celle-ci.

Des membres de la délégation avoir déclaré avoir passé plusieurs heures sans nourriture, même s'il reconnaît, le représentant de la compagnie Sergueï leur a ensuite acheté des sandwichs sur ses propres fonds. Les personnes handicapées auront finalement pris le bus mis à leur disposition par le département des droits sociaux de Moscou pour se rendre à Cheremetievo afin d'embarquer sur un vol d'Aeroflot. Reste a savoir pour l'instant qui payera les 76 000 roubles environ 1.900 €, pour les 13 nouveaux billets tout le remboursement des billets perdus.

Le député et les autres membres du groupe sont stupéfaits, car auparavant, la société allemande coopérait KROUPENNIKOV toujours avec les personnes handicapées. « Nos compagnies aériennes ne se sont jamais permis ce genre de choses. On a des groupes de 20 personnes en fauteuil roulant qui ont déjà volé et quand nous accueillerons l'Olympiade, ils comptent aussi faire embarquer seulement deux personnes pendant un mois? », a déclaré le député. Il a dit à RIA Novosti qu'il veillerait à ce que cette situation ne reste pas sans conséquence. « S'il s'était agi d'une compagnie russe, tout le monde aurait été indemnisé au moment de la notification. Je doute qu'on y arrive avec une compagnie aérienne étrangère. Mais il est possible que les autorités russes chargées du transport puissent représenter les intérêts de ces passagers et forcer les compagnies aériennes à payer une indemnisation », a déclaré Dmitri IANINE, président de la direction de la Confédération internationale de sociétés représentant les droits des consommateurs.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir