Contenu principal

Message d'alerte


2011.10.25.le député adam kosa lors de son intervention le 24-10-2011Le député européen conservateur, et sourd-muet, Adam KOSA lors de son intervention le 24-10-2011
Un député européen conservateur, et sourd-muet a défendu hier en langue des signes, devant ses pairs réunis à Strasbourg, un projet de résolution adoptée ce jour a l'unanimité et plaidant pour une meilleure intégration des quelque 80 millions de personnes handicapées. Une situation qu’il a ressentie comme un honneur. La véritable question est de savoir quelle suite sera donnée par le conseil de l’Union européenne.

C’est donc l'intégralité du Parlement européen qui a donné son feu vert à une large majorité pour ce rapport intitulé « sur la mobilité et l'inclusion des personnes handicapées 2010-2020 ».

Dans son discours lors du débat précédant le vote, Adam Kosa avait notamment souligné l'importance de l'emploi dans l'UE de l'intégration des personnes handicapées dans le marché du travail pour les personnes ayant un compte d'invalidité pour 80 millions d'Européens (16 % de la population).

Appelant à un meilleur accès au marché du travail pour les personnes handicapées dans l'Union européenne (UE). Le rapport préconise que les États rapporteurs MEP récompensent les entreprises qui encouragent l'embauche de personnes handicapées avec les mêmes garanties minimales dans les pays membres. En ce sens, l'initiative exige que l'UE accorde un financement adéquat État aux entreprises qui emploient une personne handicapée. « Le taux de cofinancement ne doit pas être inférieur à 10 % de la valeur des projets présentés », indique le communiqué.

Le rapport, composé d'autres priorités sociales pour ces personnes comme des barrières architecturales dans les infrastructures et services tels que certains hôpitaux dans l'UE. Les problèmes liés aux systèmes éducatifs ou a l’accès aux loisirs et à la culture. Soulignant aussi la violence « des personnes ayant une déficience intellectuelle est particulièrement à risque d'abus et de violence », et que « les États devraient envisager l'adoption de mécanismes de contrôle avancé de la protection » de ces personnes particulièrement vulnérables.

Adam Kosa, 36 ans, qui s’est exprimés par le biais de deux interprètes hongrois/langue des signes, placés face à lui dans l'hémicycle du Parlement européen.", en plaidant pour des stratégies politiques passant par des "sanctions" en cas de non-respect des normes, a précise le Duputé Adam Kosa.

A noté que le 24 octobre, la vice-présidente de la Commission européenne, Viviane Reding faisant référence au rapport du Député Adam Kosa : «C'est énorme! Et la tendance va en augmentant avec le vieillissement de la population. Nous avons créé pour cela une journée européenne des Handicapés avec cette année notamment une grande conférence organisée autour des conséquences concrètes de la crise sur les personnes handicapées. Je souhaite proposer également un acte européen sur l'accessibilité des handicapés en 2012 », explique Viviane Reding qui a beaucoup appris selon elle, de plusieurs séjours aux États-Unis et qui pense que l'Europe peut aller dans le même sens.

Stéphane Lagoutiére

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir