Contenu principal

Message d'alerte

2012.11.27.incendie-atelier-caritas-allemagneConsidéré déjà par beaucoup comme le plus grave accident parvenu au Bade-Wurtemberg depuis 40 ans, cet incendie aura ravagé en 30 minutes un bâtiment situé plein cœur de la Forêt-Noire à Titisee-Neustadt.

Un bâtiment qui abritait un atelier de l'organisation catholique CARITAS et dans lequel travailler des personnes handicapées.

Si à l'heure à actuel les raisons du drame ne sont pas encore identifiées a précisé Alexander WIDMAIER, un des responsables des pompiers, la cause pourrait être explosion produite où étaient stockés des produits chimiques.

À l'heure actuelle alors que toutes les victimes n'ont pas été identifiées le bilan est lui très lourd avec 14 morts et huit blessés graves.

La découverte d'autres victimes était néanmoins exclue hier. « Le bâtiment est vide, il n'y a plus de morts », a déclaré un porte-parole de la police, Marco TROLL.

Des victimes choquées par les flammes

Un incendie qui aurait selon un des responsables des pompiers aurait débuté peu avant 14 h locales la fumée s'est répandue "très rapidement et massivement qui sera la cause des décès ou des blessés" a-t-il expliqué. Les hommes du feu qui auront après leur arrivée munie de masques respiratoires ont alors engagé une spectaculaire opération de sauvetage afin de venir en aide à 50 personnes qui appelaient à l'aide depuis les fenêtres et qui ont pu être sauvées.

D'autres qui s'était enfui loin du bâtiment avant l'arrivée, des secours ont reçu le soutien d'une cellule psychologique forte de 25 personnes a été envoyée sur place pour réconforter les rescapés qui, en raison de leur handicap, ne pouvaient réagir de manière rationnelle.

Certains ayant été pris de panique à la vue des flammes. Une opération qui aura nécessité au final près de 300 pompiers et secouristes ainsi que deux hélicoptères ont été mobilisés par cette opération maîtrisant l'incendie en 30 minutes et éteint en une heure.

Le maire de Titisee-Neustadt, Armin HINTERSEH, qui à lui exprimer son incompréhension face à tel incendie a souligné que le bâtiment de trois étages, occupé par Caritas depuis cinq ou six ans, était de construction relativement récente et conforme, en principe, e aux normes anti-incendie. « C'est bouleversant. Nous devons découvrir à présent ce qui s'est passé », a-t-il notamment déclaré à la télévision allemande.

Il préparait les décorations de Noël

Selon l'association Caritas organisation caritative catholique, cet atelier employait 120 personnes environ handicapées mentales et physiques, âgées de 20 à 65 ans, pour des travaux de menuiserie, d'assemblage de pièces métalliques et électriques pour plusieurs entreprises de la région.

À cette époque de l'année, ils fabriquaient notamment des objets décoratifs en bois pour les marchés de Noël. En Allemagne, quelque 559 000 personnes sont employées par l'organisation dans plus de 24 500 sites différents.

L'organisation qui a fait part de « sa grande tristesse ». « Nous savons que les collègues sur place vont tout faire pour déterminer les causes de cet événement terrible », a souligné le président de Caritas, Peter NEHER, dans un communiqué.

Pour le ministre-président du Bade-Wurtemberg, Winfried KRETSCHMANN, qui s'est rendu sur le lieu de la catastrophe en hélicoptère depuis Stuttgart celui-ci, a souhaité exprimer sa compassion et transmettre un message de condoléances de la chancelière Angela MERKEL qui s'est déclarée « bouleversée » avec qui il discute au téléphone selon.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir