Contenu principal

Message d'alerte

President israeliens Shimon PérèsUne étude inquiétante remise mercredi a Shimon Pérès révèle l'intolérance des Israéliens à l'égard des personnes souffrant de handicaps mentaux. Une preuve que la politique de discrimination de l'État est loin de ne concerner que la couleur de la peau ou encore la religion. Selon Akim, l'association nationale des handicapés mentaux, 50% des Israéliens, préféreraient ne pas connaître de personnes handicapées mentales et 40%s ne voudraient pas les avoir comme voisins.

15% pensent qu'elles ne devraient pas avoir le droit de se marier et même 28% voudraient leur interdire d'avoir des relations sexuelles. 25% souhaiteraient éviter de les avoir pour collègues au travail. Enfin, 37% des Israéliens souhaitent leur interdire le droit de vote...Selon Akim, ces réactions d'intolérance sont dues à l'ignorance, à la crainte, à la tension, aux incompréhensions et au dégoût..., mais restent au final une grande preuve de discrimination...un sentiment que l'on pourrait pourtant avoir cru disparu de la part de partie de cette population...

Toujours selon Israël compterai plus de 30.000 handicapés mentaux : bébés, adolescents, adultes et personnes âgées. La plupart d'entre eux seraient incapables de mener une vie indépendante et ont besoin d'attention et de soins professionnels, et ceci tout au long de leur vie. Au moins 120.000 membres de famille d'handicapés doivent quotidiennement faire face aux difficultés que leur impose cette situation.

L'association qui gère avec beaucoup de difficulté plus de 1.000 handicapés mentaux dont elle est le tuteur légale, dans le cas où les membres de leurs familles se trouvent dans l'impossibilité de fournir l'assistance dont les handicapés ont besoins.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir