Contenu principal

Message d'alerte

Thilbault PEANT Co fondateur de ClariaAlors qu'aujourd'hui, les smartphones sont un vrai calvaire pour les personnes souffrant d'une déficience visuelle, une jeune société française a décidé de lancer une application afin de rendre plus accessible le monde de la téléphonie pour cette population. Le co-fondteur de Claria, Thibault PÉANT, a accepté de répondre à nos questions. Avec plus d'un million et demi de personnes souffrant d'une déficience visuelle, cette application leur change vraiment la vie car cette solution, qui dispose de plus de vingt fonctionnalités, leur permet de téléphoner, de lire leur SMS ou leur Émails.

Grâce à un confort de lecture, la start-up française, première en France et en Europe à commercialiser ce genre de solution, se nourrit du retour des utilisateurs malvoyants ou non-voyants afin d'optimiser au maximum cette application. Mais Thibault PÉANT et son équipe savent très bien que c'est grâce au bouche à oreille qu'ils pourront continuer à se développer. Et qu'enfin toutes les personnes déficientes visuelles dans le monde puissent avoir accès au monde comme les personnes valides.

F.H.I —- Pourquoi avoir lancé cette application pour les déficients visuels ?

Thibault PÉANT : On est partis du constat que l'accessibilité sur les Iphones et Androids, même s'ils ont le mérite d'exister, ne répondent pas aux besoins des personnes déficientes visuelles. on a identifié certains points à améliorer notamment sur le grossissement des textes, à l'amélioration des contrastes ou encore de pouvoir vocaliser son écran lorsqu'il y a du soleil en extérieur. Cette ergonomie redonne une confort de lecture aux personnes malvoyantes. Avec Claria Zoom, on va avoir une vingtaine de fonctionnalités différentes (SMS, Téléphone, Émails, GPS, etc...) et l'application est disponible sur tous les terminaux anordis.

F.H.I —- Cela vous a-t-il mis du temps pour lancer cette application Claria Zoom ?

Thibault PÉANT : Il nous a fallu deux ans pour développer cette application. Après, il a fallu quelques mois de plus pour la rendre accessible sur tous les téléphones. Nous avons pleins d'idées pour l'améliorer. Et cet été, des personnes malvoyantes ou non-voyantes ont testé notre application. De ce fait, nous avons pu avoir quelques retours afin que notre application soit opérationnelle pour sa sortie officielle, le 10 septembre dernier.

F.H.I --- Avec plus d'un million et demi de personnes déficientes visuelles en France, ce n'était pas un pari fou pour vous de lancer cette application...

Thibault PÉANT : Le pari est de toucher le maximum de personnes déficientes visuelles. Effectivement, on s'adresse à un marché de niches que l'on a bien identifié. C'est vrai q'il n'est pas très large. Mais les études de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle qu'il y aurait près de 250 millions de personnes souffrant d'une déficience visuelle dans le monde. On vise le marché mondial. Notre ambition est de proposer notre application aux déficients visuels du monde entier. Le problème de la langue va alors se poser mais on travaille dessus. Aujourd'hui, on compte pas moins de onze langues déjà présentes dans cette application et plus particulièrement des langues européennes comme le Français, l'Anglais, l'Espagnol, l'Allemand, etc... On pourra traduire la solution dans les autres pays du monde si on voit une demande accrue de la part des utilisateurs. Pour l'instant, on ne veut pas griller les étapes. On la met déjà disposition du marché français.

« On a eu des retours très gratifiants des personnes déficientes visuelles qui testaient notre application »

F.H.I —- Les associations de personnes déficientes visuelles ont-ils entendu parler de votre solution ?

Thibault PÉANT : En France, on connaît plutôt bien les associations car on travaille avec l'Association Valentin Hauy depuis quelques temps sur l'application ClariaVOX. Ils nous connaissent bien alors. On se nourrit des utilisateurs pour continuer à faire progresser notre application. On en a parlé aux ophtalmologues et orthopistes qui étaient surpris par le prix assez bas de notre produit. Ensuite, on a également pris des contacts auprès de s associations anglaises et on aimerait bien toucher les États-Unis dans les prochaines semaines.

F.H.I —- Avez-vous eu des retours des personnes malvoyantes ou non-voyantes sur l'utilisation de votre solution ?

Thibault PÉANT : On a eu des retours très gratifiants des personnes déficientes visuelles qui testaient notre application cet été.. Les personnes utilisent désormais au quotidien cet écran d'accueil à la place de celui de base installé sur android. Ensuite, ils utilisent l'application pour envoyer des SMS ou lire leurs Émails car cela leur change la vie. Ce n'est pas une application que l'on utilise ponctuellement mais bien au quotidien.

F.H.I —- Avez-vous des aides de l'État pour développer votre solution ?

Thibault PÉANT : On a quelques aides étatiques puisque l'on est une jeune société étatique. Après, on essaye de voir comment on peut s'intégrer dans cet écosystème. Bien évidemment, on veut devenir une référence dans le monde des applications pour les personnes déficientes visuelles. C'est le bouche à oreille qui va faire la différence.

F.H.I —- Pourquoi n'est-elle pas disponible sur Iphone ?

Thibault PÉANT : Pas pour le moment. L'IOS d'Apple nous empêcherait de faire la moitié des choses de notre application. Par exemple, simplifier un SMS ou la dictée du numéro de téléphone ne pourrait pas être possible chez l'Iphone. On ne pourrait pas avoir une application alternative de SMS. De plus, on n'a pas l'effectif pour lancer une application alternative. C'est un projet qui pourrait voir le jour mais en attendant, on veut tout d'abord être incontournable sur le marché français. Si on a des demandes pour la mettre sur l'Iphone, on y pensera au moment venu.

F.H.I —- Qu'est-ce-qui vous reste encore à améliorer sur cette application ?

Thibault PÉANT : Notre souhait, c'est qu'elle soit diffusée le plus largement possible. On espère par la suite mettre en place des actions promotionnelles. Par exemple, on va mettre en place un partenariat avec une association africaine grâce aux dons d'utilisateurs plus chanceux dans les pays développés. Avec plus d'un milliard de terminaux android, Claria Zoom peut vraiment changer la vie des personnes déficientes visuelles notamment en matière de communication. Cela leur permettra d'avoir enfin accès à internet.

Propos recueillis par
Romain BEAUVAIS

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir