Contenu principal

Message d'alerte

Le Chanteur_Marc_LAVOINE_Parrain_du_Telethon_2015À moins d'un mois de l'édition 2015 du Téléthon, Marc LAVOINE, qui sera le parrain cette année, a rappelé son engagement auprès de l'AFM-Téléthon. Alors qu'il est sur les planches dans "Le Poisson belge", le chanteur charismatique a décidé de se consacrer pleinement à son rôle durant ces trente heures de direct. Pour lui, "on ne peut pas décliner une telle proposition". Même s'il a des doutes, il a accepté sans hésitation ce rôle. Durant cette 29e édition, qui aura lieu les 04 et 05 décembre prochains, de nombreux artistes ont répondu présent aux côtés de Marc LAVOINE pour soutenir le combat de ces familles face à la maladie.

Peut-être qu'avec sa notoriété, le Téléthon espère faire aussi bien voire mieux que l'an passé pour récolter davantage de fonds pour lutte contre les maladies rares. Le compte à rebours est donc lancé... 

F.H.I --- Pourquoi avez-vous accepté d'être le parrain de cette édition 2015 du Téléthon ?

Marc LAVOINE : C'est la lutte contre toutes les discriminations. On pourrait parler des femmes, des personnes de couleurs qui rencontrent des difficultés au quotidien ou encore des personnes handicapées. Derrière ces discriminations, lorsqu'on va à la rencontre de ces personnes qui en souffrent, on a une vision différente du monde et on peut ainsi faire bouger les choses. Le Téléthon, c'est une grande partie qui est bouleversée. C'est un sujet très important qui réunit tous les Français. C'ést un rôle à prendre au sérieux mais à faire avec une certaine légèreté. Moi, je suis chamboulée lorsque je rencontre les médecins, ces fmilles et ces enfants. Ils nous donnent une leçon de vie. Il suffit de les accompagner et de les mettre en valeur. Il faut avoir une certaine modestie pour accepter d'être le parrain de ce Téléthon. Ce n'est pas à moi de prendre la lumière car un parrain, c'est celui qui dot éclairer ceux qui font le boulot au quotidien. Et ceux qui le font, ce sont les familles, les bénévoles, les chercheurs et l'AFM-Téléthon.

F.H.I --- À travers votre aura médiatique, pensez-vous que le Téléthon collectera davantage de fonds ?

Marc LAVOINE : C'est un honneur que la France se mobilise chaque année pour un tel rendez-vous. Les Français s'occupent des autres chaque jour de l'année. C'est une vertu qu'elle a en elle. Les gens se réveillent, se lèvent, se mobilisent et travaillent ensemble pour un monde meilleur. Est-ce que je peux apporter quelque chose ? Pour moi, la seule façon d'exister, c'est de faire partie d'un groupe.

F.H.I –- Lorsqu'on vous a proposé ce rôle, avez-vous hésité un seul instant ?

Marc LAVOINE : Je n'ai pas hésité sur la proposition que l'on était en train de me faire. Mais c'est normal d'avoir des doutes sur sa capacité à rendre service. Le soir, lorsque je me couche, j'ai des doutes. Je me réveille le matin, j'ai des convictions. Lorsqu'on vous pose une question, on a le droit d'émettre un doute sur votre capacité à supporter la charge. Et lorsque vous regardez les artistes, les producteurs, la présidente de l'AFM-Téléthon et France Télévisions autour de vous, vous voyiez que vous pouvez le faire. On ne peut jamais dire non à une telle proposition.

F.H.I --- Quel message avez-vous envie de transmettre aux jeunes pour qu'ils s'engagent en faveur de cette cause nationale ?

Marc LAVOINE : Les jeunes s'engagent. Lorsque l'on voit un ami s'engager, on a envie de faire de même. Montrer l'exemple, c'est faire quelque chose. Alors que certains Français vivent avec moins de 1 600 euros par mois, on ne peut pas leur demander de faire quelque chose. S'ils ne peuvent pas donner de l'argent, ils donnent ce qu'ils sont. L'argent est important mais il n'y a pas que cela. Être ensemble, se tenir la main, c'est déjà faire beaucoup pour le Téléthon. Je ne suis pas présent sur le plateau pour donner des conseils. Les autres artistes et moi-même, nous sommes des anonymes dans cette foule.

F.H.I --- Pourquoi cela vous touche autant personnellement ?

Marc LAVOINE : Tout me touche... Lorsqu'un enfant Juif ou Arabe se fait traiter d, cela me touche. Je n'ai pas besoin d'être Juif ou Arabe pour être touché par cette situation. Je suis touché par l'injustice, la violence même si cela ne me concerne pas. Être touché, c'est regarder les autres, c'est être à côté d'eux, les écouter ou encore les approcher. Moi, j'existe à travers ces gens-là. C'est eux qui me donnent une raison d'influer sur l'existence.

F.H.I --- Au sortir de ce Téléthon 2015, serez-vous transformé par cette expérience ?

Marc LAVOINE : Il y a deux choses : la vie et le spectacle. Pour moi, la fête est un peu au-dessus de la vie. C'est pour cette raison que j'ai choisi de faire ce métier. Depuis ma plus jeune enfance, j'ai été au contact de gens touchés par la différence, ce qui m'a permis de lutter contre mes propres angoisses. Cela m'a agrandi le cœur et m'a donné envie d'aimer plus. La plus belle chose que l'on peut transmettre, c'est l'amour.

Propos recueillis par
Romain BEAUVAIS

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir