Contenu principal

Message d'alerte

Mathilde TABARY Presidente du Comite du reseau Entreprise et Handicap de l OITFemme de caractère et surtout de conviction soulignent de nombreuses personnes Mathilde TABARY assure pour 2016, la présidence du comité de direction du Réseau mondial de l'OIT sur l’entreprise et le handicap, elle est également Directrice du Développement social & Diversité du Groupe Carrefour. La Présidente que nous interrogé après la tenu le 29 juin dernier a Paris (v.article) et qui réunissait plus d’une centaine de participants et auquel Ségolène NEUVILLE aura félicité ces entreprises pour leurs travails.

Reste que tout n’est pas encore si rose comme le reconnaît Mathilde TABARY, dans une France ou si l’entreprise Carrefour, fait partie comme le Groupe Casino a dépassé très largement le taux légal, la moyenne des entreprises un taux moyen de 3.3 % dont 30 % le respecte absolument pas. Face également a un taux de chômage chez les travailleurs handicapés atteignent près de 23 % et qui a progressé de + 5.3 % en un an dans les derniers chiffres de l’AGEFIPH.

FHI --- Placée sous le thème de la « Mobilisation internationale pour le handicap », vous avez accueilli cette conférence dans le cadre de la présidence du Réseau par le Groupe Carrefour. Quel bilan dressez-vous de cette journée ?

Mathilde TABARY --- Un bilan très positif dans la mesure où l'objectif était de promouvoir le réseau et mobiliser de nouvelles entreprises pour signer la Charte Entreprises et Handicap de l'OIT. Quatre nouvelles grandes entreprises ont rejoint le réseau, IBM, BNP Paribas, Repsol et Sodexo. Un réseau qui nous permis de rapprocher les entreprises et les associations. Par le partage d'expériences et de bonnes pratiques, elles travaillent ensemble pour une meilleure inclusion dans le monde du travail des personnes en situation de handicap.

FHI --- Après la signature de la charte en 2015 par onze entreprises, vous en citez quatre nouvelles qui vous rejoignent aujourd’hui. Mais concrètement que peut apporter cette Charte aux salariés ?

Mathilde TABARY --- Elle engage l'entreprise à son plus haut niveau puisqu'elle est signée par le PDG (Georges PLASSAT, PDG de Carrefour, l'avait lui-même signée en 2015). De ce fait elle permet de diffuser et de promouvoir, dans l'ensemble des pays où l'entreprise est implantée, des actions de recrutement et de promotion de personnes en situation de handicap. Pour agir en faveur du handicap, il faut des mouvements et des actions complémentaires au niveau local, national et international. Le Réseau handicap de l'OIT apporte précisément cette dynamique au niveau international.

FHI --- Sous le prisme de l’Europe actuelle avec notamment le départ des britanniques, les normes internationales ont-elles pour objectif de renforcer les réseaux ou simplement de servir de lieux d’échange ?

Mathilde TABARY --- Le réseau Entreprises et Handicap de l'OIT a pour objectif de promouvoir l'emploi des personnes handicapées dans le monde, notamment dans les pays en voie de développement, et s'appuie ainsi sur la force et volonté des entreprises internationales afin de relayer les normes internationales relatives au handicap.

FHI --- En plus de la protection de leurs droits au travail, beaucoup de salariés se sentent concernés par le volet social de leur entreprise. Pensez-vous que l’OIT ou votre réseau puisse peser sur ces questions ?

Mathilde TABARY --- Le réseau et l'engagement des entreprises dans ce réseau contribuent à améliorer l'emploi, les conditions d'emploi et le développement professionnel des personnes en situation de handicap. La Charte signée par les dirigeants des entreprises adhérentes au réseau va en ce sens.

FHI --- L’inclusion par le travail reste un moteur essentiel pour les personnes en situation de handicap. Certaines personnes sont néanmoins beaucoup plus fragilisées que d’autres en fonction de la nature de celui-ci, en particulier en ce qui concerne le handicap mental ou visuel. Il en résulte souvent un isolement qui se retrouve dans l’ensemble des sociétés occidentales. Quel pourraient être les mesures à prendre pour réduire cette difficulté ?

Mathilde TABARY --- Le handicap mental ou visuel ne concerne pas que les sociétés occidentales. Les personnes handicapées, que le handicap soit physique ou mental, sont fragilisées face à l'emploi. Il faut en permanence sensibiliser les équipes, lutter contre les stéréotypes, reconnaître et valoriser les compétences des salariés en dépassant le handicap. Nous avons diffusé pour la Journée internationale du Handicap un recueil de témoignages de salariés incluant personnes handicapées et leur manager, dans l'ensemble des pays où nous sommes implantés.

Chaque manager a expliqué comment il travaille avec les personnes handicapées dans son équipe, et de quelle manière la diversité des profils apporte un élan de motivation et une fierté d'appartenance au groupe. Des équipes de la Supply Chain Carrefour France participent chaque année au Free Handise Trophy. Les équipes sont composées de personnes valides et non valides. C'est aussi l'occasion de montrer que l'on peut travailler ensemble, et constituer une équipe gagnante.

FHI --- Le Groupe Carrefour mène, comme le Groupe Casino, une réelle politique d’embauche avec +7,5% de collaborateurs en situation de handicap en 2015 par rapport à 2014 et 11 000 salariés en situation de handicap. De plus, nous pouvons souligner une véritable politique d’accessibilité incarnée par le système de caisses réservées comme au sein du magasin Carrefour de Purpan. Cette politique est-elle un simple respect de loi ou un engagement social ?

Mathilde TABARY --- Certains de nos hypers emploient jusqu’à 14% de collaborateurs en situation de handicap, nous allons bien au-delà du seuil légal de 6%. En outre, Carrefour respecte la législation partout où il est implanté, y compris sur les règles d'accessibilité. Notre objectif est que nos magasins soient accessibles à tous nos clients.

FHI --- Après cette nouvelle étape, quels sont les prochains grands rendez-vous de votre Réseau international Entreprises & Handicap ?

Mathilde TABARY --- Notre prochain rendez-vous se tiendra le 12 octobre au siège de l'OIT à Genève, pour la réunion annuelle du Réseau Entreprises et Handicap. Ce sera l'occasion d'accueillir de nouvelles entreprises signataires, à l’image de Total qui a d’ores et déjà annoncé qu'il allait signer la Charte. Ce sera aussi l'occasion d'échanger sur les bonnes pratiques des entreprises dans les différents pays, et rendre compte des réflexions des groupes de travail mises en place dans le cadre du Réseau, concernant d'une part la lutte contre les stéréotypes et d'autre part les difficultés mentales.

Propos receuilli par
Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir