Contenu principal

Message d'alerte

Andre Montane annonce son depart du FIPHFP apres un mandat juge comme positifUn peu plus d’une semaine après avoir rendu son dernier rapport d’activité, André Montané, celui qui est toujours pour l’instant le Président du FIPHFP dans l'attente de la publication du décret qui va nommer son successeur et que nous aller interroger. Un homme qui aura fait évoluer et changer le comportement de nombreuses administrations, contraint a chercher les solutions nouvelles avant son départ qui permettront de préserver l’existence de ce fond victime de son succès, au-delà de ministére comme l’Éducation nationale toujours exonérée de cotisations !!!

Josef Schovanec en vacance a MarrakechGrand témoin d’un colloque intitulé « Regards croisés sur le handicap », le 25 mai dernier a Lyon, Josef SCHOVANEC à aborder l'emploi et l'accès à la culture des personnes handicapées. Âgé de 34 ans, cet homme qui a parfois du mal à construire ces relations avec les autres et aussi pourtant un surdoué. Docteur en philosophie et auteur, porteur du syndrome d'asperger, il a été nommé par Ségolène Neuville, conseiller ministériel le 19 mai dernier, il revient sur la vie professionnelle.

Jacques TOUBON_Credit_Francois_LafiteWostok_PressMaxppp_FranceAu lendemain de l’anniversaire de la loi 11 février 2005, une loi ou les gouvernements précédents et actuels auront totalement oublié ces grands principes comme celui de l’accessibilité repoussée a une date ultérieure. Au lendemain de la remise du rapport de l’année 2015 sur l’activité des défenseurs des droits, dans lequel le handicap tient une bonne place puisqu’il arrive en deuxième position après l’origine. Celui répond aux questions du site FHI. Jacques TOUBON, qui prit ces fonctions le 17 juillet 2014 et qui depuis sa nomination comme Défenseur des droits, n’a eu de cesse de combattre les violations de droits auquel le citoyen est confronté tous les jours

Les responsables_du_projet_lors_de_la_conference_de_Presse_Rob_autisme_00Après avoir présenté la semaine dernière le Rob’autisme, et annoncée le renouvellement du projet pour l’année 2016 (v.article), nous sommes allée interroger, Mélanie LEGRAND responsable action culturelle à Stereolux Sophie SAKKA, présidente de l’association Robots! Ainsi que l’un des orthophonistes Rénald GABORIAU. Des hommes et femmes qui ont décidé de faire bouger les choses dans le monde de l’autisme. Seule petite déception ces derniers n’auront put dire combien Nao représente dans ce coût dans sa fabrication et dans son fonctionnement.

Laetitia CARTON parlant en langue des signes a Vincent son ami decede dans la bande d annonce

Née en 1974 à Vichy, elle fait les beaux arts" à Clermont-Ferrand ou elle exposera dans différent lieux avant de faire un post-diplôme à l'école d'art de Lyon. C'est là, quelle rencontre Jean Pierre RHEM, qui devient son "tuteur", que j'ai rencontré le documentaire de création. J'ai décidé alors de prendre un autre chemin, et j'ai fait un master de réalisation documentaire à Lussas. Avant ce films ou elle a souhaité avant tout faire entendre la voix de ceux que l'ont ne veut pas entendre « j’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd », elle aura réalisé depuis 2004 plus six réalisation. Un film adressé à son ami Vincent, qui a disparu à 32 ans. Et qu’il la initiée à sa langue, à sa culture, à son monde.

Carl METZÀ l'heure actuelle, 80% des lycéens ne poursuivent pas leurs études dans le supérieur. Ils sont seulement 2% à le faire. Grâce à cette formation passerelle et ce concours handicap post-bac, Carl METZ a ainsi pu s'ouvrir de nouvelles possibilités. Même s'il avait réussi le concours de la formation initiale, il a préféré s'orienter vers celle de passerelle car il pouvait ainsi faire un cursus en Bachelors International et ensuite intégrer une directement une grande école, sans refaire un concours a nouveau.

Arnaud BOSOM_Directeur_General_en_charge_de_la_DRH_et_de_la_diversite_a_la_fondation_du_Groupe_de_TF1Avec un taux d'emploi de 3% de personnes handicapées, le Groupe TF1 est bien loin du taux légal de 6% imposé par la loi de 2005. Néanmoins, il n'est guère loin du taux national qui plafonne à 3,1% selon les chiffres de l'Association de gestion du fonds d'insertion professionnelles des personnes handicapées (Agefiph). Car aujourd'hui, il est difficile pour une personne handicapée d'atteindre les postes dans le secteur des médias.