Contenu principal

Message d'alerte

Henri Aurelien Chopinaud directeur de la Filiere adaptee et protegee de l_ADEPA la veille de l’inauguration de ce bâtiment auquel participeront plusieurs personnalités en présence notamment de la présidente de l’ADEP, Henriette MARIE, et le directeur de la Filière adapté et protégée de France Henri_Aurélien CHOPINAUD qui en trois revient en trois question sur la raisons de faire travailler des personnes en situation de handicap, mais l’histoire et les raisons qui ont a l’origine des changement ainsi sur la création de ce pole Tech’air, sous atmosphère contrôlée qui sera officiellement inaugurée demain.

FHI --- Quelle est votre vision du travail des personnes en situation de handicap ?

Henri-Aurélien CHOPINAUD --- Pour ma part, je préfère utiliser l’expression « personnes autrement capables » : en effet, ces personnes ont des incapacités physiques et/ou mentales qui les empêchent de réaliser certaines tâches, mais certaines d’entre elles sont très efficaces pour réaliser certains travaux.

Je considère les activités professionnelles que nous leur proposons comme de véritables métiers pour lesquels nous devons répondre aux obligations de rentabilité et de productivité, tout en tenant compte des restrictions budgétaires de l’Etat. L’exigence y est la même que dans le secteur privé commercial : nous devons proposer des services de même qualité et à un prix concurrentiel.

FHI --- Pourquoi et comment a été réaménagée la filière adaptée et protégée de l’ADEP ?

Henri-Aurélien CHOPINAUD --- La filière adaptée et protégée de l’ADEP a été confrontée à des difficultés de gestion dès les années 2000. Après le rapprochement de l’ADEP avec la Fondation hospitalière Sainte-Marie en 2013, un vaste et ambitieux programme de restructuration était engagé pour assainir la gestion des activités et relancer de nouveaux services plus adaptés aux besoins de ses clients.

Souhaitant offrir des services innovants et à forte valeur ajoutée, la Filière a investi, appuyée par la Fondation, dans des plans de formation pour ses usagers et les encadrants, ainsi que dans une remise aux normes des équipements.

Le Pôle sous Atmosphère Contrôlée de Villiers le Bel en est un brillant exemple sur l’Entreprise Adaptée et l’ESAT, de même que la modernisation de la cuisine de l’ESAT de Noël le Gaud.

L’économie sociale et solidaire dans laquelle nous nous inscrivons est plus qu’un courant, c’est notre ADN, le souffle qui nous anime. Nous cherchons à être compétitifs et prendre soin de nos clients comme de nos salariés.

FHI --- Présentez-nous Tech’air, le pôle en atmosphère contrôlée que vous allez inaugurer demain 16 février ?

Henri-Aurélien CHOPINAUD --- Tech’air, certifié Iso 9001, est le premier pôle en atmosphère contrôlée en milieu adapté et protégé en France. Il fournit des prestations adaptables à tous besoin spécifiques de nos clients, issus notamment des industries de la santé, du médical, du paramédical et de la cosmétique. Nous proposons des services du conditionnement primaire et secondaire, de l’assemblage et du montage d’appareils, de l’ensachage, du tri, du contrôle qualité et de la reprise ainsi que des services de l’étiquetage pour petites séries.

Les activités de Tech’air apportent des savoirs-faire et portent également des valeurs indispensables dans l’écosystème du soin et de la santé, dans une optique de co-construction de partenariats ambitieux.

Le nom Tech’air, jouant sur la notion anglo-saxonne de “Care”, vient de la volonté d’apporter du soin et de l’attention, tant à nos clients qu’à nos usagers et nos salariés : en effet, notre souhait est que les salariés soient eux-mêmes acteurs de la solidarité, et pas uniquement bénéficiaires de celle-ci, ce qui donne plus de sens à leur travail.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir