Contenu principal

Message d'alerte

Prefet des autres par jean Christophe PARISOTSous-Préfet chargé de mission à la cohésion sociale et à l'égalité des chances pour le Languedoc-Roussillon, il devient le 1er tétraplégique à obtenir un tel poste. Infatigable dans la défense des droits des personnes handicapés il aura été aussi le premier étudiant a Science-Po et candidat au présidentielle à deux reprises. Jean-Christophe PARISOT, aujourd’hui âgé de 44 ans nous raconte son parcours hors norme au service de l’État dans un livre emplit d’émotion et de vérité…Un ouvrage qui nous permet de comprendre que la l’intelligence et la capacité sont des moteurs indispensables, elle n’est pas la cependant la seule a décidé dans le destin d’un homme.

Un livre qui commence par un jour d’automne en 1980 près de Rambouillet. « Comme tous les élèves, j'attendais avec impatience la fin de semaine et les retrouvailles avec ma famille. La Mercedes qui pénétra dans la cour de l'école écrasait les graviers avec une indolence majestueuse. Je n'étais ni le fils d'un émir du Koweït ni celui d'un riche Texan, et c'était la Sécurité sociale qui la payait. Dans son coffre, un fauteuil roulant. C'était le mien : j'avais le droit de m'asseoir dessus lorsque j'étais fatigué. Depuis quatre ans, ma démarche était en effet maladroite et les chutes de plus en plus fréquentes. Mais lorsque je tombai ce jour-là, je sus immédiatement que c'était irréversible : je ne pourrais plus marcher. Les toutes dernières forces de mes jambes m'avaient trahi. Foudroyante sentence, à dix ans. Je ne pouvais plus, je ne pourrais plus, je ne serais plus... »

« Je n’ai pas vocation à incarner une figure symbolique du malheur humain »

Se confiant à l’un de nos confrères, Sophie GUIRAUD. Jean-Christophe PARISOT avoue ici avoir condensé toute une vie en 190 pages qui le ramène sur le devant de la scène. Loin de son minuscule bureau niché au troisième étage de la préfecture et du terrain qu’il aime arpenter. Un jour avec des détenus, un autre dans une école gitane des Pyrénées-Orientales. Jean-Christophe PARISOT se voit comme « un passeur entre le terrain et la bureaucratie ». Un exemple, pas une icône : « Je n’ai pas vocation à incarner une figure symbolique du malheur humain », écrit-il dans son livre.

La voix toujours posée malgré l’assistance respiratoire, il raconte : « Je voudrais que mon expérience puisse servir. Si j’y suis arrivé, c’est que c’est possible. Mon histoire est une véritable aventure humaine, avec des personnages réels. Je ne pouvais pas la garder pour moi. Trop de personnes ont baissé les bras, la morosité n’est pas une fatalité. A terme, il y a toujours une solution. » Il veut « changer le regard des personnes handicapées sur elles-mêmes, changer le regard des valides qui ne saisissent pas toujours l’enjeu de l’intégration".

A propos de l'auteur

Jean-Christophe PARISOT est sous-préfet. De l'enfance à l'université, des hôpitaux à la préfectorale, le premier tétraplégique diplômé de Sciences-Po conte avec humour son incroyable aventure. Sans langue de bois, il présente son histoire et sa vie quotidienne. Jean-Christophe Parisot est chevalier de l'Ordre national du Mérite et des Palmes académiques. Il a déjà publié chez DDB. Le handicap, une chance pour l'école (2008), ainsi que Vivre même si je souffre en 2002 publiés aux éditions Saint-Paul.

Éditions : Desclée De Brouwer --- Auteur : Jean-Christophe PARISOT --- Format : 21 x 14 --- Pages : 190 --- N° ISBN : 978-2-2200-6344-7 --- Prix : 14,25 €  -- Disponible en librairie depuis le 22 septembre 2011 ou sur commande sur le site de l’éditeur.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir