Contenu principal

Message d'alerte

Couverture du Livre Temoignage de Maxime GILLIO Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres« Nous n'étions pas préparés, personne ne nous avait avertis qu'en Gabrielle née. Et pour cause, personne ne savait. Sur son carnet de santé, à l'examen du vingt-quatrième mois, notre médecin de famille a écrit : “enfants très éveillées et excellent comportement neurologique” ». Une fille aujourd’hui âgée de 16 ans et dont ce père revient ici dans ce « livre » et non « roman », dans lequel il se cache en réalité un recueil de billets, de témoignages au sujet de ma fille aînée. Un livre poignant, emplis d’une vérité celle de son expérience que vivent aujourd’hui beaucoup de parents, et sur lequel il pose de nombreuses questions. Un livre dont une partie des droits d’auteur seront reversés à l’association que l'auteur à créée, Autilink, et qui œuvre pour l’insertion professionnelle des autistes.

Lorsque Maxime GILLIO apprend qu'il va être père pour la première fois, il se sent devenir le roi du monde. Pour autant, sans pouvoir l'expliquer vraiment, son allégresse est teintée d'une certaine appréhension, voire d'une angoisse. Quand Gabrielle née, très vite, les soupçons se confirment : elle ne sera pas une petite fille comme les autres. Qu'importe, les parents aimants décident de lutter afin d'offrir à leur enfant la possibilité de gagner le plus possible en autonomie.

Pour ce faire, ils l'entourent d'un amour ineffable et d'une attention soutenue. Gabrielle fait ses débuts dans le monde scolaire. Celui tant décrié aujourd'hui, un monde scolaire ou le manque de moyens pénalise toujours plus durement les plus démunis. Gabrielle et l'apprentissage de la différence et de l'indifférence.

Un personnel scolaire qui omet de mentionner ses pleurs quotidiens durant toute une année de maternelle. Des professeurs, peu ou prou informés sur le handicap, qui appréhendent l'arrivée dans leur classe de cette enfant différente. Des élèves, avec la cruauté qui caractérise le monde des enfants, qui se moquent et l'affublent d'affreux quolibets. À cela s'ajoute, pour Gabrielle, une immense, froide et insoutenable solitude.

Ce que relate Maxime GILLIO dans ce texte court est bien écrit, n'est pas tant une part d'intime qu'une réflexion pertinente qui sous-tend un ensemble d'interrogations essentielles : pourquoi, en France, les enfants atteints d'autismes tardent-ils tant à être diagnostiqué ? Pourquoi, alors que le pays compte plus de 12 millions de personnes touchées par un handicap, existe-t-il une carence de moyens ? S'agissant du milieu scolaire, quand est-ce que les programmes efficaces de sensibilisation auprès des parents, les élèves aussi seront-ils mis en place ? Doit-on accepter une mise à l'écart de plus d'un Français sur six par manque de dispositifs adaptés ?

On peut lire le récit de Maxime GILLIO comme un nouvel appel à la tolérance, comme un exposé émouvant et précis de ce qui dysfonctionne toujours dans notre système éducatif comme une piqûre de rappel d'une réalité souvent oubliée : le handicap est notre affaire à tous...Un livre a la veille de cette journée mondiale de l’autisme et après même a lire dans un esprit d’ouverture...

Éditeur : PYGMALION --- Auteur : Maxime GILLIO --- Collection : Documents et Témoignages --- Nombre de Pages : 185 --- Format : 22 X 13.5 --- N° ISBN : 978-2-7564-1944-4 --- Prix : 18.90 € --- Disponible en librairie depuis le 22 Mars 2017 et sur le site de l’Éditeur

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir