Contenu principal

Message d'alerte

Couverture des deux guide pratique publiee par JNA pour l audition au travailA l’occasion de la première édition de la Semaine de la Santé auditive au travail programmée du 24 au 28 octobre 2016, l’association JNA diffuse deux nouveaux guides pratiques de sensibilisation sur le thème de la « Santé auditive en entreprises » dont l’objectif est de concilier santé, bien-être et performance au travail. Au travers de ces deux nouveaux guides pratiques, l’un pour destiné pour les salariés, l’autre a destination des dirigeants d’entreprises ou des ressources humaines. Deux guide qui présente les différents facteurs clés de réussite en matière de santé auditive, de bien être et de performance tant pour l’entreprise que pour ses salariés.

« La compréhension des mécanismes de notre système auditif et de ses incidences sur les risques psychosociaux, pouvant générer des accidents du travail, est assez récente. Nous sortons de l’ignorance et nous devons intégrer toutes ces connaissances médicales pour favoriser le « bien vivre » et le « bien vieillir » au sein des entreprises. » Rappelle le Professeur Jean-Luc PUEL, Président de l’association JNA

Dans la version « salariés »,
L’association décline les bienfaits de la prise en compte de sa santé auditive sur les sources d’émissions sonores. Toutefois, il est rappelé que chacun génère du bruit par ses propres comportements au sein du collectif. En effet, l’absence de « frontières » sur les espaces ouverts peut favoriser certains glissements de comportements. Mais l’apprentissage essentiel réside en la nécessité d’intégrer des temps de répit ou « pauses auditives » afin de permettre au système auditif de récupérer. Celui-ci n’est doté d’aucune capacité à se protéger naturellement du bruit ; Il est donc sollicité en permanence malgré des limites physiologiques.

Dans le guide Spécial Dirigeants,
Les membres du Comité scientifique et experts de l’association présentent un processus de valorisation des coûts insidieux générés par le bruit et les nuisances sonores en contrepartie des investissements acoustiques et humains nécessaires. Un libre dont les auteurs ont souhaité démontré que les investissements nécessaires ne sont pas à considérer comme des pertes sèches mais plutôt avec un retour sur investissement. Autre point soulevé, celui de la promiscuité des salariés sur les espaces de travail et les incidences sur le manque d’intelligibilité des conversations internes et externes.

La Rédaction

Source : JNA

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir