Contenu principal

Message d'alerte

Couverture japonaise du premier tome des mangas perfect world de Rie ArugaAvec plus d’un million d’albums déjà vendus au Japon, le manga Perfect world dont le premier est sorti en 2014 et qui en compte trois aujourd’hui. Un sujet qui reste encore fortement tabou dans la société française qui n’arrive pas à comprendre que l’amour et possible quelque soit le handicap et pas seulement physique. Un combat que mène également Marcel NUSS, avec son association. Un premier tome en Français qui sera édité par les éditions Akata une maison d'édition dédiée à la BD japonaise, dont la sortie et prévus en octobre prochain.

« Une oeuvre bouleversante, poétique et sociale »
C’est l’histoire de Tsugumi une jeune femme de 26 ans qui travaille au sein d’une entreprise de design d’intérieur. Un soir, lors d’une soirée de travail, elle a la surprise de retrouver autour de la table Hayukawa, son amour de lycée ! Les couvertures des trois tomes deja sortie au japonElle découvre alors que depuis la fin de leurs études, le jeune homme, impliqué dans un accident, est en fauteuil roulant. Si ces premiers sentiments l’incitent à croire qu’elle n’aura jamais la force (et l’envie) de fréquenter un homme « au corps amoindri », les liens qui vont alors à nouveau s’installer et la jeune femme va pourtant sentir quelque chose bouger en elle...

Publié depuis 2014 dans le magazine des éditions nipponnes Kiss de Kodansha, le titre compte pour l’heure trois volumes reliés au Japon (le dernier est paru en mars dernier). Ce manga à rencontré un vif succès avec déjà 1 million de ventes ! Dans cette série, Rie Aruga aborde la difficile question du handicap. Comment est-il possible de s'aimer et de construire une relation saine et durable, quand tout semble vouloir vous en empêcher ?

Des Japonais qui refuse tous interdit ou tous forme de tabou, tant sur ce sujet mêlant l’amour et le handicap, mais pour lequel l’introduction du handicap dans des mangas n’est pas une première comme nous l’avait montré en 2011 A Silent voice, qui met en scène une élève sourde harcelée par ses camarades de classe particularité, une première dans ce pays ou ce sujet reste un sujet de discussion difficile a abordé.

L’auteure Rie Aruga s'est renseignée auprès du corps médical pour retranscrire avec exactitude la situation de handicap du héros, ce qui permet a cette série de présenté des personnages masculins crédibles et développés avec pertinence. Perfect World est une « une oeuvre bouleversante, poétique et sociale, qui prouve avec brio que le shôjo manga n’est pas réservé aux histoires lycéennes », ajoute l’éditeur.

Stéphane LAGOUTIERE

Source communiquée

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir