Contenu principal

Message d'alerte

Couverture livre Psychopathologie et handicap de l'enfant et de l'adolescentEn définissant le handicap comme une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, la loi française du 11 février 2005 rapproche les secteurs de la pédopsychiatrie et du médico-social : un bilan des connaissances, des tensions et des enjeux qui mobilisent actuellement professionnels et chercheurs de ces secteurs.Les auteurs conceptualisent les liens qui exis  tent entre les champs du handicap et de la psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent, en fonction de l'état des connaissances sur le sujet et en les mettant en perspective avec les nouvelles considérations sociales et législatives, y compris dans leurs dimensions économiques.

Ce livre situe dans leur contexte les questions actuelles et les discute au regard des apports de la psychologie, de la psychopathologie, des neurosciences, de la sociologie, de l'anthropologie et plus généralement des sciences de l'éducation et des sciences humaines et sociales.

Certaines pathologies ne peuvent être guéries, mais il est possible de faire évoluer leurs conséquences sur le sujet et ses proches. D'autres troubles, plutôt réactionnels ou adaptatifs, sont rapidement réversibles.

D'autres encore ne sont qu'un épisode particulier du développement, durant lequel les souffrances et les crises ne relèvent pas, ou seulement de manière temporaire, du soin spécialisé. C'est dire l'existence d'une intrication étroite et complexe entre les signifiants « handicap » et « psychopathologie » et l'intérêt de les définir sur les plans clinique et théorique.

Le concept de handicap a progressivement reçu une définition de plus en plus large et celui de « handicap psychique » est apparu récemment en France. La loi française du 11 février 2005 intègre désormais sous un même signifiant les déficiences intellectuelles, sensorielles, motrices, instrumentales, les multi ou polyhandicaps et les troubles psychiques, au diagnostic desquels le clinicien, psychiatre ou psychologue, est convoqué.

Cela impose un rapprochement du secteur de la pédopsychiatrie et du secteur médicosocial ou médico-éducatif, qui n'aura de conséquences positives que si les patients, leurs familles et les professionnels y sont activement associés.

Les auteurs dressent ici un bilan des connaissances, issues des travaux fondamentaux et de leurs confrontations avec la clinique, et les nouvelles situations sociales, législatives et économiques dans le contexte des tensions et des enjeux générés par ce changement de perspective.

Biographie des Auteurs

Au CHU de Toulouse, Jean-Philippe RAYNAUD est professeur des universités-praticien hospitalier, chef du service universitaire de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent (SUPEA) et du secteur 31i01 de la Haute-Garonne (Pôle psychiatrie).

Également professeur, Regine SCELLES, exerce elle à l'université de Rouen, psychologue clinicienne dans un service de soins et d'éducation spécialisée à domicile pour enfants atteints de pathologies diverses (motrices, sensorielles, métabolique, psychiques).

Édition : ERES --- Collection : Connaissances de la diversité --- Théme : Éducation & Formation --- Auteurs : Jean-Philippe RAYNAUD et Regine SCELLES --- Nombres de pages : 248 --- Format : 16 x 24 --- Prix : 26.00 € --- N° ISBN : 978-2-7492-3664-3 --- Sortie en Librairie le 28 février 2013 et disponible sur le site de l’éditeur. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir