Contenu principal

Message d'alerte

le nageur hayri simsekPreuve de quoi que les tricheurs ne sont pas toujours ceux que l'ont croit. Ainsi bien que refusant tout commentaire la Fédération française handisport a confirmé dans un communiqué le contrôle antidopage qui s'est révélé un taux anormal aux motifs de présence d'agents diurétiques : Hydrochlothiazide. Un contrôle effectué le 23 juin 2012, par l'Agence française de Lutte contre le Dopage (AFLD), à l'occasion lors des Championnats de France de Natation handisport.

Militaire de carrière au sein de l'armée de terre, Hayri SIMSEK avait obtenu deux médailles lors des championnats d'Europe 2011, l'argent sur le 50m nage libre et le bronze sur 50m dos. Le nageur qui a immédiatement reconnu les faits et renoncé à l'analyse de l'échantillon B. De son côté la fédération a fait savoir que conformément aux articles 20 et 21 du règlement de la Commission de discipline Dopage de la FFH, l'athlète a reçu une notification de suspension à titre provisoire, dans l'attente de la décision de l'organe disciplinaire. Une décision qui par conséquent interdit à l'athlète de participer aux prochains Jeux paralympiques de Londres.

La FFH rappelle que les athlètes paralympiques sont soumis aux mêmes dispositifs de contrôle antidopage que les sportifs de haut niveau olympiques. Une décision qui devrait être connue le 15 septembre prochain.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir