Contenu principal

Message d'alerte

les trois membres de équipe paralympique de jordanieQuatre jours après leurs interpellations par la police d'Antrim dans le nord-ouest de Belfast les trois membres de l'équipe jordanienne composée deux haltérophiles et d'un entraîneur ont été exclus de l'équipe. Trois hommes qui au lendemain de l'agression entraîneur ont comparu devant un tribunal local, pour agression sexuelle et voyeurisme. Une comparution qui fait suite à la plainte déposée par trois jeunes filles qui n'ont pas de lien avec l'équipe jordanienne. Un scandale supplémentaire qui vient s'ajouter à de nombreux autres et qui vient salir l'image des jeux paralympiques de Londres.

Libéré sous caution

Selon un communiqué de la police locale, les faits auraient eu lieu à trois occasions. Concernant les mineurs, Omar Sami QARADHI, 31 ans et détenteur d'une médaille de bronze depuis 2008 ont été identifiés par une adolescente de 14 ans selon lequel elle aurait posé pour des photos avec lui avant qu'il ne la touche entre les jambes dans le centre-ville d'Antrim. Quelques heures plus tard, c'est une jeune fille âgée de 16 ans qui affirme qu'elle marchait avec une amie le long de la rivière bordant la base d'entraînement lorsque les trois hommes l'ont arrêtée. L'un d'eux l'a poussée vers M. Qaradhi, qui a passé son bras autour de sa poitrine, avant qu'elle s'échappe en courant, ajoute le communiqué. Enfin, les trois hommes sont aussi accusés de voyeurisme après qu'il fut entré dans le vestiaire des femmes au centre d'entraînement.

Les trois hommes qui ont libéré sous caution par la justice irlandaise contre la remise de 5500 livres, soit près de 7000 euros. Ces derniers sont convoqués le 18 octobre prochain. Ils devront d'ici là se présenter régulièrement auprès de l'ambassade de Jordanie à Londres afin de justifier de leur présence sur le territoire.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir