Contenu principal

Message d'alerte

l'athlètes russe Elena ChistilinaAprès un prélèvement le 26 juin 2012 lors des Championnats d'Europe d'athlétisme IPC à Stadskanaal, Pays-Bas, le comité international paralympique (CIP) annoncé que la Russie athlète Élena CHISTILINA a été suspendu pour deux ans pour une violation des règles antidopage. Une décision qui interdit toute participation aux jeux de Londres. Celle-ci fait suite à la découverte dans les urines d'un taux anormal pour le métabolite N-nicéthamide ethylnicotinamide. Produit appartenant à la liste des interdictions 2012 dans la catégorie des stimulants et interdite en vertu de l'IPC Code mondial antidopage.

Au-delà de peine de suspension Élena CHISTILINA s'est vu également retirer l'une des deux médailles d'argent au championnat d'Europe d'athlétisme de juin 2012 dans la course le T46 100 m. Auquel s'ajoute la perte des points et des primes. Une sanction financière de 1.500 € ont également été imposées à l'athlète. Une médaille revient ainsi à l'anglais, Brown Sally, qui avait remporté le bronze à l'origine.

L'IPC qui souligne dans communiqué l'importance de la communication entre le personnel d'encadrement des athlètes et des athlètes. « Il est de la responsabilité à la fois de l'athlète et du personnel de soutien aux athlètes d'être informés et de se conformer à toutes les règles antidopage et les politiques ».

Précisant que signataire de la World Anti-Doping Code (CMA), l'IPC demeure résolu à un environnement sportif sans dopage à tous les niveaux. L'IPC, en collaboration avec les Fédérations internationales et les Comités nationaux paralympiques, a créé la CPI Code antidopage pour prévenir le dopage dans le sport pour les athlètes paralympiques, dans un esprit de fair-play.

Une situation qui n'empêche nullement certains sportifs d'utiliser d'autre solution comme le Boosting qui lui reste nullement sanctionné même s'il est interdit depuis 2004.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir