Contenu principal

Message d'alerte

Souhad-GUAZHOUANI-remise-de-medailles-poduimPour cette cinquième journée, l'équipe de France décroche cinq nouvelles médailles, dont un sacre. La médaille d'or Souhad GHAZOUANI en développé couché catégorie -67,5 kg avec une barre de 146 kg portée à bout de bras. Une journée, qui confirme aussi le retour des déficients intellectuels avec Pascal PEREIRA LEAL, et la médaille d'argent pour ASSOUMANI, qui déçu termine à la deuxième place ave un saut en longueur. Une nouvelle et cinquième journée qui se termine avec un bilan de 22 médailles pour la France dont cinq en or, neuf d'argent et huit de bronze au compteur. À mi-parcours, la France se maintient en 9e position au classement des nations, derrière le Brésil et loin de la Chine intouchable avec ses 112 médailles.

Une victoire méritée... en haltérophilie

Après l'argent à Athènes en 2004, le bronze à Pékin en 2008, Souhad GHAZOUANI aura attendu Londres pour remporter le titre qu'elle convoitait tant. Celui de championne paralympique. Une femme dont le seul rêve est déjà de renouveler cet exploit à Rio en 2016. « Je ne réalise pas encore vraiment que j'ai gagné l'or. J'ai essayé de battre mon propre record du monde, mais je n'ai pas réussi. Durant l'entraînement, j'ai soulevé 130 kg pour commencer, puis j'essayais de monter jusqu'à 150 kg. J'espère faire mieux dans le futur. J'aimerais battre mon propre record du monde (150 kg) », a déclaré la championne à la sortie de son exploit. Une satisfaction aussi pour cette équipe qui ne compte que deux sportifs Souhad GHAZOUANI et Patrick ARDON dans la catégorie des moins de 48 Kg.

Le tennis table confirme son talent

Jean-francois-DUCAY-Pascal-PEREIRA-LEAL-Tennis-de-tablesUne journée organisant les dernières joutes en tennis de table individuel sur le site d'Excel. Une journée où le pongiste Jean François DUCAY obtient l'argent dans un tournoi au niveau particulièrement relevé ; s'inclinant en finale de la classe 1, face à l'allemand NIKELIS, 3 sets à 1. Un homme heureux qui réalise tout juste la médaille qu'il vient de gagner. « Quand vous êtes en finale, vous voulez simplement gagner l'or. Mais j'avais pris la place de 4e à Pékin, donc je suis forcement très content. J'ai bénéficié d'un support incroyable de la part du public, il y avait une bonne atmosphère. J'ai fini mes Jeux car je ne participe pas aux épreuves par équipes, donc maintenant je vais profiter de ma médaille ».

Mais aussi la superbe victoire de Pascal PEREIRA LEAL qui remporte son match pour le bronze en trois sets sur son adversaire, le polonais OLEJARSKI. L'équipe de France de tennis viendra ajouter une nouvelle médaille de bronze peu après avec la victoire Fabien LAMIRAULT, classe 2, remportant la petite finale face au Russe PODDUBNYY, 3 sets à 2. Déception pour Maxime THOMAS (classe 4) et Claire MAIRIE (classe 9) qui ne parviennent pas à s'imposer dans leurs finales respectives et finissent 4e s du tournoi individuel. Deux sportifs qui se retrouvent le 5 septembre dans le tournoi par équipes.

Arnaud ASSOUMANI et Alain AKAKPO Le saut en longueur dépassé par la Chine

Déception pour Arnaud ASSOUMANI, champion paralympique de la longueur, maître de la discipline sur la scène internationale depuis les Jeux de Pékin qui obtient tout de même la médaille d'argent en catégorie 46, alors qu'il était blessé il y a encore quelques semaines, avec un bon à 7m13, à seulement deux centimètres du vainqueur le Chinois Liu FULIANG. À noter aussi la très belle performance d'Alain AKAKPO qui bien que terminant 4e fait une envolée à 6 m 46. Un exploit pour ce jeune qui a commencé le sport, il y a deux ans suite à son amputation.

Au plus près de...

Une journée qui aura été aussi marquée en athlétisme, du côté des femmes par la qualification sans difficulté pour la finale avec un chrono de 55'50 de la Reine des 400 m, Assia EL HANNOUNI déficiente visuelle. Grosse déception après sa 3e place à Pékin pour la déficiente visuelle Nantenin KEITA qui termine au pied du podium en finale du 400m cat13 (57''64).

Les hommes dans la discipline feront face à des échecs avec celle du médaillé du 5000m disputé la
veille, Julien CASOLI qui ne sera pas parvenu à se qualifier pour la finale du 1500 m T54. Mais aussi celle de Djamel MASTOURI prend la 8e place de la finale du 1500m cat 37. Mais aussi des qualifications avec Gauthier Trésor MAKUNDA empochent son billet pour les demi-finales demain du 200m.

Stephane-HOUDET-Michael JEREMIASZLa natation et équitation n'auront pas été une journée vaste. Avec Stéphanie DOUARD qui dans le bassin olympique réalise le 6e temps en finale du 100 m brasse catégorie SB11 en 1'36'50. Charles ROZOY termine quant à lui en 8e position de la finale du 50 m nage libre. La France qui termine en neuvième position en équitation avec Valérie SALLES dans la catégorie dressage libre grade 1B.

À l'encontre du tennis qui sans aucune surprise aura vu la qualification nette et sans détour en quarts de finale en double, pour les paires françaises, Stéphane HOUDET - Michael JEREMIASZ et Frédéric CATTANEO - Nicolas PEIFFER. Une équipe de France dont les chances de médaille d'or restent très attendues... Créant sans nul doute une pression supplémentaire.

En voile le porte-drapeau de l'équipe de France aura participé à la cinquième et sixième régate : Damien Seguin prend la dixième puis la deuxième place, le skippeur nantais est actuellement 4e au classement intermédiaire. Le Sonar termine quant à lui onzième puis deuxième, et pointe ce soir à la seconde place provisoire, dernière le bateau néerlandais régulier depuis le début de la compétition.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir