Contenu principal

Message d'alerte

le 6 octobre a l'arrivee de la course © Christophe BreschiAprès quatre jours de courses disputés à La Rochelle dans des conditions météo très changeantes, l'équipage ERDF Des Pieds et des Mains, skippé par Damien SEGUIN, se classe 10ème du Mondial Class 40. Au total, il aura fallu 9 manches « deux côtiers et sept bananes » pour départager les 17 concurrents engagés. L'équipage espagnol Tales (skipper Gonzalo BOTIN) remporte l'épreuve. Un mondial Class 40 aura été marqué par les caprices de la météo. Vent fort, médium, pluie, grand soleil, ciel voilé....il y en avait pour tous les goûts.

Rigueur mais surtout adaptabilité auront donc été de mise durant ces quatre jours de compétition. Ce samedi, dernier jour d'épreuve, le comité de course a choisi de lancer trois parcours banane dans un vent faible, variable en direction et oscillant entre 5 et 9 noeuds. L'équipage ERDF Des Pieds et des Mains qui comptait à son bord la match-raceuse, Anne-Claire Le BERRE, termine en beauté ce mondial puisqu'il se classe 5ème de la dernière manche. « C'est notre meilleur résultat de la compétition et notre petite satisfaction car nous prenons un bon départ et passons les deux premières bouées en tête. Au final on fait 5ème, suite à des petites erreurs qu'on paye cash » explique Damien SEGUIN.

Un équipage à l'allure olympique

Ce soir, l'équipage ERDF Des Pieds et des Mains se classe finalement 10ème de l'épreuve mais, pour son skipper, le bilan de ce championnat est plus que satisfaisant, d'autant qu'il a pu composer un équipage principalement issu de l'olympisme avec notamment Jonathan LOBERT, Rodrigue CABAZ et Thierry POIREY à bord: « Le bilan de ce mondial est positif. C'était important pour moi de naviguer avec des personnes qui n'ont pas l'habitude de faire du 40' car j'ai été baigné toute cette année dans une ambiance olympique. Ca me faisait plaisir de les avoir à bord et c'était également une façon de les remercier, car ce sont des personnes qui m'ont aidé dans ma préparation olympique » explique Damien. Une expérience qui n'a pas été sans poser quelques difficultés mais que le skipper ne regrette pour rien au monde, bien au contraire : « ce n'est pas évident d'aborder un tel bateau la première fois. Il faut du temps pour bien le prendre en main, surtout sur les phases de départ. Néanmoins nous réussissons à faire de très belles choses sur l'eau en faisant chaque jour une belle manche ». N'oublions pas non plus que le team a pendant deux jours été privé de son grand spi, déchiré lors de la toute première manche de l'épreuve.

Entretien avec Damien SEGUIN

« C'est un bilan forcément positif. Ce mondial m'a permis de naviguer avec des personnes qui sont issues de l'olympisme et qui n'ont pas l'habitude du 40'. Le contrat est parfaitement rempli car en plus de s'être fait plaisir, nous avons réussi chaque jour à faire de belles choses sur l'eau. Ca n'a pas toujours été facile, entre les conditions météos variables, la casse matérielle du premier jour qui ne nous a pas aidés et les spécificités de chacun à bord. Ce n'est pas évident d'aborder un tel bateau la première fois. Il faut du temps pour bien le prendre en main, surtout sur les phases de départ. Néanmoins nous réussissons à faire de très belles choses sur l'eau en faisant chaque jour une belle manche. Cette dernière journée s'est très bien passée, notamment la dernière manche que nous terminons en 5ème position. C'est notre meilleur résultat de la compétition et notre petite satisfaction car nous prenons un bon départ et passons les deux premières bouées en tête. Au final on fait 5ème, suite à des petites erreurs qu'on paye cash. Ce Championnat a vraiment été l'occasion de tous se retrouver. ERDF, mon partenaire est également venu nous voir hier. Au final, tout le monde est content. On va donc essayer maintenant de poursuivre l'aventure. »

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir