Contenu principal

Message d'alerte

Stéphane HOUDET sur la terre battue de Rolland GARROS en 2011 après sa victoire avec l'équipe de France il y a quelques semaines il certain qu'il fera parti des finalistesRoland-Garros accueille depuis 2007 l'épreuve de tennis en fauteuil. Pendant 3 jours, les 8 meilleurs joueurs mondiaux s'affrontent sur les cours 7 et 9 en simple et en double. Parmi eux trois Français en lice pour le très convoité titre de Roland Garros que sont Stéphane HOUDET, Michael JEREMIASZ et Frédéric CATTANEO. Un rendez-vous important avant le rendez-vous de l'Open de France, BNP Paribas: du 26 juin au 1er juillet.

Quelques jours seulement après avoir remporté le titre de Champions du monde par équipe à Séoul, les Français débarqueront en pleine forme avec la ferme envie d'en découdre sur terre battue ! Un coup dur cependant pour le clan français le Tricolore Nicolas Peifer a été poussé au forfait après s'être blessé à la main droite. Il ne disputera donc ni les épreuves de simple, ni celles de double. Finaliste l'année dernière, Nicolas ne devrait néanmoins pas voir sa participation aux JO menacée : "Ce n'est vraiment pas de chance, mais heureusement, ça ne remet pas en cause ma participation pour les JO." Tant mieux !

De son coté le Directeur technique nationale, Pierre FUSADE, a envie de positiver, car il sent ses joueurs, motivés comme jamais « nous sommes la seule nation à avoir autant de représentants chez les hommes. Nous aurions même pu en avoir 4 sans la blessure de Peifer. Nous avons toujours une densité de joueurs importante au plus haut niveau. Houdet est au plus haut niveau depuis longtemps, Jeremiasz revient bien, il s'est vraiment remotivé. Cattaneo a lui gravi les échelons plus lentement que les 3 autres. Avant d'ajouter « Ce dernier, qui est Sarthois, comme Jo-Wilfried Tsonga, participe à son tout premier Roland-Garros, c'est un rêve de gosse qui se réalise. Je veux profiter à plein de ces trois jours. Si je passe un tour, ça serait extraordinaire »

« Cette année, comme l'an dernier, le tournoi est très ouvert. Tout peut arriver et ils sont plusieurs à pouvoir rêver de la victoire finale » conclue Michael JEREMIASZ. Chez les femmes, la Hollandaise Esther VERGEER, qui n'a plus perdu un match depuis le 30 janvier 2003 est, bien entendu, la grandissime favorite du tournoi.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir