Contenu principal

Message d'alerte

l equipe de france de handball sur le podium pour leurs sixieme sacreAu terme d’une partie qui a basculé en sa faveur en seconde période, l’équipe de France a remporté le sixième titre mondial de son histoire en dominant la Norvège ce dimanche (33-26). Un Championnat du monde 2017, qui aura attiré 540 000 spectateurs, qui se clôt en apothéose. Une organisation dont le président de la Fédération internationale de Handball, Dr Hassan Moustafa, a chaleureusement félicité la France lors de la cérémonie de clôture.

La Fédération Française qui pour la première fois dans une grande rencontre de ce type a reconnu le handicap, comme grande cause à l’occasion de ce Championnat du monde, mais aussi le partenariat entre le Comité d’Organisation et l’organisation non gouvernementale Handicap international. Une cause défendue depuis plusieurs années par le président et directeur général du Comité d’Organisation du Championnat du monde, Joël DELPLANQUE également président de la Fédération et Édouard DONNELLY et qui ont profité de ces rencontres en France pour présenté Hand-ensemble qui vise à développer la pratique du hand adapté (handicap mental) et du hand-fauteuil.

Une équipe de France soudée et unie...
Le scénario était rêvé par tous les supporters de l’équipe de France, restait à l’écrire, les hommes du tandem Didier DINART Guillaume GILLE s’y sont attelés avec une énorme détermination pour clore ce 25e Championnat du monde en apothéose. Ajoutant ainsi une sixième étoile à leur maillot bleu, seize ans après le premier titre remporté ici même par la bande de Daniel COSTANTINI.

Les Bleus étaient les grands favoris de cette finale disputée devant 15 609 spectateurs, dont le Président de la République François Hollande et le Président du Comité international olympique, Thomas Bach, ils ont, comme face à l’Islande en huitièmes de finale puis la Suède en quarts, souffert au démarrage face à des Norvégiens sans complexes et portés par leur réussite au tir de loin (7-10, 1-316).

Mais ils ne se sont jamais affolés et ont spectaculairement redressé la barre lorsque Vincent Gérard, rentré à la place de Thierry Omeyer, a commencé à sortir tous les tirs adverses (11 arrêts sur 27, 41 %), permettant aux partenaires Nikola KARABATIC, meilleur buteur tricolore du match (6 buts), de virer en tête à la pause (18-17), avant de s’envoler en seconde période grâce à un 5-1 qui a définitivement enfoncé les Scandinaves. A cinq minutes de la fin, l’affaire est entendue avec un ultime but de Nikola KARABATIC, comme un symbole pour celui qui a été élu MVP du tournoi pour la deuxième fois de sa carrière (après 2011), qui vient sceller le score (33-26). Permettant aux Bleus de savourer les dernières minutes de la finale avec le public.

Un joueur qui exprime avec toute l’équipe son bonheur et cette victoire avec sa famille dans les tribunes ainsi que son Frère contraint à la tribune après sa blessure lors des premiers matchs. « Nous avons su ne pas baisser les bras lorsque nous étions menés. Je ne sais pas comment remercier tous les gens qui nous ont soutenus. On ne voulait pas décevoir, on n’avait pas le droit de perdre. On avait énormément de pression, car tout le monde nous voyait avec la médaille d’or, maintenant on va profiter ! »

Vaincue en 1993 lors de sa première finale mondiale par la Russie, la France n’en a plus perdu depuis, elle a su rebondir après son échec en finale olympique à Rio face au Danemark l’été dernier et confirmé que le handball est le sport collectif n°1 en France en termes de résultats.

François HOLLANDE qui a la fin du match a exprimé sa joie et remercier « les organisateurs, les joueurs et la Fédération, qui nous ont donné une énorme émotion avec la victoire, mais également un coup de main pour les Jeux olympiques. Si nous avions voulu faire une promotion pour Paris 2024, nous ne nous y serions pas pris autrement ».

La Rédaction

Source : Fédération française de Handball

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir