Contenu principal

Message d'alerte

Un des cours de Rolland Garros a Paris©Gregory PicoutDébuter le 24 juin le l'Open qui se terminera le 27 juin prochain, à Commencer cette troisième journées sur le court avec la victoire facile en simple messieurs du belge Joaquim Gérard, demi finaliste en 2013, en 2 sets 6/1 6/2 face au néerlandais Ronald Vink un joueur beaucoup plus décisif en double. Une journée qui se poursuivra avec l'avance du Britannique Gordon Reid dans le tableau et rejoint les quarts de finales du tournoi aux dépens du néerlandais Tom Egberink sur un score de 6/3 6/0, en compagnie de l'argentin Gustavo Fernandez qui se défait facilement du canadien Joel Dembe en 2 sets 6/0 6/0.

Même traitement de faveur pour l'adversaire de Maikel Scheffers, le français Yoann Quilliou qui sera renvoyé aux vestiaires assez sèchement en n'ayant pas pu débloquer son compteur de points 6/0 6/0.

Premiere véritable déception de ce tournoi se joue alors sur le court numéro 6 lorsque le tenant du titre Shingo Kunieda sort, logiquement certes, mais tout de même l'un des favoris de ce tournoi, le suédois Stefan Olsson, un habitué des phases finales depuis quelques années, qui par le hazard d'un tirage au sort défavorable, croisera prématurément la machine à vaincre japonaise. Il ne pourra rien faire, ce dernier sera vaincu par 6/2 6/1.

L'autre japonais, Tayuka Miki se charge pour sa part de remercier l'une des légendes de ce tournoi, le français Laurent Giammartini, multiple vainqueur ici à Antony dans les années 90, qui mis à part un premier jeu remarquablement disputé dans le deuxième set, n'aura rien pu faire contre la quasi réplique du leader Kunieda 6/1 6/1, plus jeune mais déjà quasiment aussi talentueux et accrocheur que son illustre ainé et compatriote.

Sans surprise, Stéphane Houdet se défait du plus sud américain des néerlandais, le très jeune Carlos Anker, dont l'énergie et la rapidité de déplacement laissent présager le plus grand avenir sur le circuit mondial à ce nouveau venu.Il est fort à parier que lorsque l'expérience sera là on risque de reparler encore très longtemps de ce jeune et très sympathique joueur en plein essor.

Nicolas Peifer confirme le talent qu'on lui connaît déjà depuis longtemps en éliminant assez facilement son compatriote français Lahcen Majdi 6/0 6/0. Dans le simple dames, Sabine Ellerbrock (GER) finaliste l'an dernier expédie la russe Polina Shakirova 6/0 6/2, imitée dans sa sévérité par sa grande rivale japonaise, la tenante du titre Yui Kamiji qui ne laisse aucune chance non plus à son adversaire la colombienne Johanna Martinez avec un 6/0 6/0.

Charlotte Famin la française en revanche va nous impressionner par un tennis en pleine progression, et sera même à deux doigts de créer la surprise, au moins jusqu'au jeu décisif d'un premier set particulièrement accroché, 7/6, contre l'une des favorites du tournoi Marjolein Buis, joueuse issue de l'excellente école néerlandaise. Elle s'écroulera malheureusement dans le deuxième set 6/2, mais sort très satisfaite de son tournoi.

Enfin chez les Quads, les américains David Wagner et Greg Hasterock, ainsi que le britannique Andy Lapthorne, le néerlandais Dorrie Timmermans, l'israélien Shagra Weinberg et le sud africain Dylan Alcott, passent leur second tour et joueront les quarts de finales dès demain.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir