Contenu principal

Message d'alerte

Championnat de France natation handisportAccueilli du 23 au 24 mars derniers au centre aquatique Nautilis ou près de 130 nageurs engagés. Objectif supplémentaire pour ces derniers celui d'obtenir une qualification pour les jeux paralympiques de Londres qui auront lieu du 29 au 9 septembre 2012. Parmi tous ces sportifs une trentaine pouvait prétendre à cette sélection, ils seront au final 00 à obtenir ce ticket pour Londres. Deux jours pendant lequel les favoris n'ont pas laissé passer leurs chances comme pour Charles ROZOY qui dès la première journée n'a pas failli à sa réputation d'ultra-favoripour les Jeux Paralympiques de Londres.

Remportant ainsi lors de la première journée la finale du 100m papillon en 1'01'92 alors que les minima étaient fixés à 1'01'97. Le lendemain le nageur dijonnais a réalisé, sur 50m nage libre, 27'86 lors des finals et termine vice-champion de France, derrière le spécialiste David Smetanine.

Élodie LORANDI, quintuple championne d'Europe à Berlin l'an dernier qui faisait elle aussi figure, de favorite n'aura pas déçu à remporter la médaille d'or et est ainsi quasi assurée de faire le voyage outre-Manche.

Le Lamballais Bernard MICOREK à lui conserver son titre de champion de France de natation handisport sur les 100 m dos, sous la barre des minima olympiques en 1'20'88. Tout comme l'an dernier, il a aussi remporté la médaille de bronze aux 100 m brasse. À noter aussi les excellents résultats de Mathieu TALON échoue à seulement 13/100 du record de France. Léo SCORCIONE, bien que rongé par le stress, a réussi un excellent chrono et Bastien Lorin a battu son propre record de 10 ".

Présent à ces deux jours de compétitions le Président de la fédération Gérard MASSON a tenu à féliciter les sportifs «Notre fédération compte 28 000 adhérents et seulement 4000 d'entre eux font de la compétition. Notre enjeu majeur n'est pas de cultiver le champion à tout prix. Notre objectif est plus sociétal que social ».

Des sélections définitives en juillet

Des nageurs qui devront alors patienter jusqu'au 4 juillet pour connaître la sélection définitive. «Ces championnats de France sont très attendus par les nageurs qui n'auront qu'un seul objectif : réaliser les minima ». Assure le directeur sportif de la natation handisport qui a la suite de se résultera composera l'équipe de France « la meilleure équipe possible, en fonction du nombre de places qui seront accordées par l'IPC. » a-t-il précisé.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir