Contenu principal

Message d'alerte

l'ancien président de la Fédération espagnole du sport adapté (Feddi), Fernando Martin VicenteIl aura donc fallu plus de treize ans pour que la justice soit enfin définitivement rendue dans l'affaire de la fausse équipe de Basket seul deux était véritablement déficient intellectuel, de la Fédération espagnole du sport adapté (Feddi), et son président à l'époque Fernando Martin Vicente. Un homme qui a été enfin reconnu coupable et condamné à 5400 € d'amende, mais surtout à rembourser près de 142 355 € de subventions publiques versées par l'État pour les athlètes.

L'homme qui aura été le seul a voir été condamnée des 19 accusés dans l'affaire les dix autres ayant conclu un accord. Démissionnaire immédiatement après la découverte des faits, cette triche avait causé une véritable onde de choc dans le monde sportif paralympique. Conséquence qui aura duré plus d'une décennie avec l'exclusion purement et simplement des Jeux dès la Paralympiade suivante, à Athènes en 2004.

Un comité qui a longtemps estimé qu'il était trop difficile d'évaluer les déficiences intellectuelles des athlètes handicapés mentaux. Une réintégration qui n'aura lieu qu'au Jeux paralympiques de Londres et pour quatre sports seulement, les jeux d'hiver excluant toujours le sport adapté. Une sanction qui clôt une triste affaire et contribue à assurer de manière sereine, le développement international du sport adapté.

Vers la voie d'une réintégration totale...

À quelques jours, des championnats du monde de basket qui se dérouleront en Turquie pour les joueurs tricolores, le président de la Fédération française du sport adapté, Marc TRUFFAUT s'est exprimé sur ce verdict saluant le jugement rendu par la justice espagnole. «Ce jugement clôt une page sombre de l'histoire du sport adapté et scelle définitivement l'appartenance des sportifs déficientsUne partie de l'equipe paralympique de basket espagnol lors des jeux paralympique en 2000 à Barcelonne intellectuels à la famille paralympique.

La FFSA a toujours milité pour la réintégration de ces sportifs en participant et soutenant les instances internationales que sont l'INAS et l'IPC (...) La réintégration du sport adapté aux Jeux paralympiques d'été à Londres fût, par ailleurs, très importante pour notre développement et nous attendons avec impatience de retrouver les Jeux paralympiques d'hiver à Pyeongchang en 2018.» a-t-il souligné

Une fédération forte de son statut de 1re Fédération sportive pour les personnes en situation de handicap en France, la Fédération française du sport adapté, qui vient de dépasser la barre des 50 000 licenciés, est déterminée accompagner ses athlètes de haut niveau sur la route du succès.

Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir