Contenu principal

Message d'alerte

Les enfants valides et handicapés a la fin de la troisième journée handisport au Creusot Pour la troisième année, la Ville du Creusot, son service Jeunesse et Sports et le Comité handisport de Saône-et-Loire se sont retrouvés pour une journée, autour de deux notions : le sport et le handicap. Le sport puisque les activités proposées étaient des disciplines considérées sportives et le handicap pour en parler ensuite librement, sans tabou particulier. Pour en parler et même se rendre vraiment compte de ce qu'il peut être en fait. Car les huit disciplines devaient être effectuées, pratiquées par les invités dans les conditions du handicap.

Sarbacane, boccia, basketball en fauteuil roulant, tir à l'arc, bowling, athlétisme à l'aveugle, tir sportif, tennis de table... Plus de 80 jeunes des centres de loisirs du Creusot, du Breuil, de Torcy, d'Ecuisses, Montceau, Sanvignes, Saint-Vallier et Saint-Rémy s'y sont exercés. « Le but était d'initier les enfants au handisport pour les amener à porter un autre regard sur le handicap, surtout à cet âge là », ont résumé les organisateurs qui soulignent toujours une journée positive.
Un jeune garcon polynandicapés pratiquant du tir a l'arc

Agés de 6 à 15-16 ans, les jeunes, dans chaque groupe, faisaient d'ailleurs équipe avec une personne présentant un réel handicap. 7 pensionnaires du centre médico-éducatif du Breuil se sont même joints aux activités. Ce mercredi à la Halle des Sports, le handisport a une fois de plus rassemblé en atténuant les « barrières », dans la compréhension d'une différence gênante pour certains, mais qui ne devrait après tout pas être perçue comme telle.

Des jeunes enfants valide pratiquant du basket fauteuil En fin de journée, chaque jeune participant à cette troisième édition a été récompensé et s'est vu offert le goûter. Avant cela, les participants à la journée ont justement visionné un petit film sur le handicap, la différence et le regard blessant qu'il peut engendrer de la part d'autrui, mais aussi une certaine humilité et la volonté qu'il peut faire naitre chez la personne touchée. Espérons que les belles paroles de « Sixième sens » de Grand Corps Malade ont été retenues comme la bonne morale de la journée.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir