Contenu principal

Message d'alerte

Photo montage du groupe des motards qui vont participe au championnat de France le 19 et 20 mai 2017 au MansLes 19 et 20 mai 2017, pour la première fois, 30 pilotes handicapés de 9 nationalités différentes vont concourir sur le même circuit que les concurrents "valides" lors du prochain Grand Prix de France moto, se défient dans une course unique au monde celle du Grand Prix de France Moto sur le circuit du Mans. Au programme : passion et sensations extrêmes ! La notoriété de cet évènement majeur dans le calendrier du Championnat du Monde MotoGP (4ème en termes d’affluence) va permettre de mettre en lumière des talents méconnus du grand public. Une course dont le motard Stéphane Paulus lui en même en situation de handicap est à l'origine.

Une idée pas si folle !
Si pour ces organisateurs l’idée n’est pas si folle elle reste pour le moins atypique et surtout d’une incroyable générosité et la preuve d’une volonté pour des hommes et des femmes, car elles seront aussi présentes, que malgré parfois un accident de moto ou de la vie, l’amour ou la passion d’un sport en l’occurrence celui de la moto, rien ne peut empêcher cette flamme.

Preuve de cette obstination, celle de Stéphane PAULUS, pilote de moto qui devient à l’âge de 21 ans en 2003, paraplégique à la suite d’un accident de moto. Un homme bien décidé à conjurer le sort tout comme sa passion pour la moto ne s’est pas éteinte avec l’accident et le pousse à se rapprocher d’une association italienne Di Di Diversamente disabili, qui orchestre les courses internationales de moto réservées aux pilotes en situation de handicap via la World Bridgestone Cup.

Depuis 2012, Claude MICHY, promoteur du Grand Prix de France, fait appel à lui pour des démonstrations acrobatiques (show mécanique). Le pilote a alors une idée, pas si folle : pourquoi pas une épreuve handisport sur cette compétition mythique ?

Une compétition qui se ferra donc avec les mêmes règles que pour les valides, avec pour seule dérogation au règlement, l'autorisation, en l'absence de maintien sur les jambes, de faire un départ lancé. Un team de haute volée bienAffiche de la course décidé à prouver que le handicap n'exclut pas la performance ! Pour preuve, celle d'un pilote amputé d'une jambe et d'un bras qui sera, lui aussi, sur la ligne de départ.

Une force et obstination contagieuse...
Un projet proposé par Stéphane PAULUS, que Claude MICHY à lui immédiatement approuvé et pour lequel il aura dut néanmoins obtenir le le feu vert de la Dorna (qui orchestre le Championnat du monde) pour créer cette course internationale inédite dédiée au motocyclisme handisport.

Cette force contagieuse convainc également la FIM (Fédération internationale de motocyclisme). « La prestation de Stéphane lors du show mécanique était déjà une première et démontrait une réelle capacité de dépassement du handicap. J’ai tout de suite été séduit par le projet quand il est venu m’en parler. Les épreuves réservées aux pilotes en situation de handicap méritent d’être accueillies au sein d’événements d’envergure mondiale tels que le Grand Prix de France. Je suis très fier et heureux de pouvoir organiser cette course qui donnera, je l’espère, des idées à d’autres...», déclare- il.

Leur devise « Never give up »...
Traduction de l’anglais « Ne jamais abandonner », une nécessite pour ces compétiteurs et sportif auront mis deux ans après la création en juin 2014 de l’association Handi Free Riders par Stéphane PAULUS, pour atteindre cet objectif et poursuivre la passion de tout une vie celle de la Moto. Une volonté qu’il aura prouvée avec en 2015 dérogations de la Fédération Française de Motocyclisme pour participer à une première course handisport en Italie en juin 2015. Il termine à la 1ère place dans les catégories paraplégiques et 4es sur 26 pilotes au classement général.

2016, qui confirmera cette volonté, Stéphane encourage alors la FFM à lancer les deux 1ères épreuves handisport en France qui réunit des 600 et 1000 cm3 . Fort de cette réussite, il créer avec son association Handi Free Riders et avec le soutien du FFM, la 1ère Coupe de France handisport en 2017 constituée de 4 courses (2 internationales et 2 en France). Cette épreuve handisport sur le Grand Prix de France est une étape supplémentaire, selon lui « un rêve qui se réalise ».

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : GP France Moto 2017

 

 

© gpfrancemoto.com

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir